mercredi 25 avril 2012

Le chat passe-muraille,
de Robert Heinlein

Reçu le mercredi 25 avril 2012, 2 reviews

Résumé :
A la station orbitale de la Règle d'Or, rien ne va plus. Jugez plutôt : le Dr Ames, alias colonel Colin Campbell, reconverti dans les romans à l'eau de rose après avoir perdu une jambe au combat, dîne en compagnie de sa nouvelle épouse lorsqu'un individu lui propose un étrange marché ... et est abattu sous ses yeux ! Dès lors, notre héros ira de surprise en surprise: sa femme, Gwen, a deux mille ans et s'appelle Hazel, son chat Pixel passe à travers les murs parce qu'il est trop jeune pour savoir que c'est impossible, et le leader de la Révolution Lunienne est un ordinateur géant mais cataleptique dont il est chargé de sauver les mémoires pour le compte du Corps du Temps ...

Mon avis :
Heinlein, mon chouchou de la SF sur qui je me rabats toujours quand je ne sais pas quoi lire, est de retour cette fois-ci avec un complot interplanétaire, une épouse têtue, un chat qui ne sait pas qu'on ne peut pas passer à travers les murs et une famille beaucoup trop nombreuse pour notre bien. Loin de ses petits romans détente de d'habitude, on embarque ici dans 500 pages de folie pleine d'humour, de physique et de révélations tordues. Attention au mal de tête !

Le fameux "chat passe-muraille", que j'attendais avec impatience, est loin d'être le héros de cette histoire. C'est plutôt celle de Richard, ex-militaire désormais romancier, qui va un soir voir mourir un type à sa table à la Règle d'Or, planète où il réside. Le lendemain, il épouse sa femme, Gwen, et ils fuient ensemble pour Luna, où l'accueil est loin d'être chaleureux... 7 jours plus tard, le couple a traversé l'espace et le temps, rencontré leur passé et leur futur, et se voit confier la mission de sauver un ordinateur pensant afin d'assurer l'avenir de la galaxie. Rien que ça.

Commençons par les reproches, histoire de s'en débarrasser. J'avais l'habitude avec Heinlein de lire des histoires légères, drôles et mêlées d'une science-fiction assez abordable pour tous. Ici, la liste des personnages est si longue que j'ai cessé très vite d'essayer de retenir leur identité, l'humour est caustique et un peu pénible à la longue, et gare à vous si vous n'avez aucune notion de physique ! L'auteur nous abreuve de quelques chapitres pratiquement consacrés à des notions, sans doute très abordables pour certains, qui m'ont laissée complètement à côté de la plaque.

Alors oui, ça commence mal, me direz-vous. Mais étrangement, ce couple idiot à l'humour dépassé a réussi à me garder captivée jusqu'au bout (sauf quand je ne comprenais rien à l'agencement du continuum spatio-temporel et que je sautais des passages), à me faire rire parfois, à me donner envie de savoir dans quelle nouvelle galère ils allaient se retrouver. Le petit Lord Pixel (félin de son état) n'a que peu de temps d'antenne mais sa présence incongrue a rajouté un peu de folie à l'ensemble, qui n'en avait peut-être pas besoin.

On ressort avec l'impression de s'être fait secouer la tête dans tous les sens et d'avoir loupé quelque chose. L'histoire, bien qu'originale et amusante, est un vrai fouillis d'action et de surprises où l'on se perd au milieu d'un capharnaüm de personnages. Et moi qui espérait que la fin rattraperait tout ça, on reste en plein suspens au milieu de l'action ! Une petite déception qui ne m'empêchera de continuer avec cet auteur de génie.

Ma note : 7/10


Reviews (2)

Le 7 mai 2012 à 12:41 , Guu a dit…

La réponse est 42 !!! Non c'est pas ca ? Bref.. j'aime les trucs qui font faire Space Mountain à mon petit cerveau, donc je vais me noter ça de côté. Et puis y a une Gwen dedans, c'est forcément bien :p

Le 7 mai 2012 à 12:46 , Miss Spooky Muffin a dit…

Allez, fais-toi plaisir, en plus c'est un vrai tyran cette Gwen ;P

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan