lundi 19 décembre 2011

Le Casse de Central Park,
de Brett Ratner

Reçu le lundi 19 décembre 2011, 0 reviews

Synopsis :
Natif du Queens, Josh Kovaks gère depuis plus de 10 ans un des gratte-ciels les plus luxueux et sécurisés de New York, et rien n’échappe jamais à son œil de lynx. Au sommet de la copropriété, dans l’unité d’habitation la plus somptueuse, réside Arthur Shaw, un magnat de Wall Street qui se retrouve soudain assigné à résidence pour avoir usurpé 2 milliards de dollars à ses actionnaires. Parmi ceux qu’il a mis sur la paille : les employés de la résidence dont il était censé faire fructifier les fonds de retraite.
Avec quelques jours seulement pour réparer l’injustice, Josh et ses compères se tournent vers Slide, une fripouille à la petite semaine qui va les aider à réaliser l’impossible : dérober le butin précieusement gardé dans l’appartement hyper sécurisé de Shaw au nez et à la barbe de l’équipe du FBI.

Mon avis :
Hum, une comédie américaine avec Ben Stiller... toute personne normalement constituée se poserait sans doute des questions à l'idée de dépenser le prix d'une place de cinéma pour aller voir ça. Je me la suis posée, en tout cas. Mais qu'est-ce qu'on ne ferait pas quand on a des tickets qui expirent bientôt, hein ? Eh bien parfois, on y gagne de bonnes surprises. Voyez vous-même.

L'histoire est donc celle d'un hôtel de luxe, "la Tour", dont les employés doivent anticiper les besoins de leurs clients et être à leurs petits soins. Jusqu'au jour où le plus grand d'entre eux, Mr Shaw, est assigné à résidence pour avoir détourné des fonds, dont ceux de retraite du personnel de la Tour. Tout le monde fait la gueule, le manager de l'hôtel est viré... mais il est décidé à trouver un certain petit pactole en liquide que Shaw aurait caché dans sa suite, au nez et à la barbe de la sécurité "sans faille" du bâtiment.

L'humour gras et baveux d'Hollywood, ça m'ennuie généralement très vite. Les blagues, les situations loufoques... ça tombe bien, parce que l'humour de ce film-là est étonnamment éloigné de ces clichés. Centrée sur l'action, l'intrigue tourne d'abord autour des personnages et de l'organisation de leur "casse", plutôt que de n'être qu'une banale comédie. Sans être d'un suspense à couper le souffle, le film vaut les blockbusters habituels en matière de rebondissements, et on n'a pas vraiment de quoi s'ennuyer.

Car ce fameux humour un peu redouté, ce sont les personnages qui l'amènent avec eux, et pas à travers des jeux de mots vaseux : c'est du bon vieux comique de personnage, avec Stiller jouant les manager à bout de nerfs décidé à sauver l'avenir de ses pauvres employés, Affleck (Casey, pas Ben) les boulets un peu paumés, et surtout Eddie Murphy dans le rôle d'un gangsta de bas étage qui essaye d'apprendre aux autres à devenir un vrai bandit. Franchement, ce type a 50 ans, pas une ride, et est capable de changer de rôle en un claquement de doigt sans faire de fausse note. Ça existe encore des gens pareils ?!

Je ne sais pas si j'aurais spontanément choisi ce film si je n'avais pas été obligée d'aller voir quelque chose, mais je crois que pour une fois, je ne regrette vraiment pas de m'être laissée entraîner ; ça faisait longtemps que je n'avais pas autant ri. Et pas du tout, je ne ris pas pour un rien, c'est de la diffamation !!

Ma note : 8/10



Titre original : Tower Heist
Long-métrage américain
Genre : Comédie, Action
Durée : 01h45min
Année de production : 2011
Date de sortie en France : 23 novembre 2011

Reviews (0)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan