lundi 26 décembre 2011

Du sang sur Rome,
de Steven Saylor

Reçu le lundi 26 décembre 2011, 3 reviews

Résumé :
Gordien est enquêteur privé. Comme il est digne des grands archétypes du genre, il boit plus que de raison, ne sait pas résister au sexe faible et se fait souvent rosser, car il a une fâcheuse tendance à fouiller là où il ne faut pas... Aussi ira-t-il jusqu'au bout dans la sombre affaire de parricide qu'un jeune avocat lui demande de résoudre pour innocenter son client. Avec des pouvoirs de déduction à faire pâlir d'envie le futur Sherlock Holmes. Tout cela ferait peut-être un roman policier banal si Gordien ne vivait à Rome, en l'an 80 avant J.-C., sous la dictature de Sylla. Et si l'avocat ne s'appelait Cicéron... Personne ne connaît mieux les dessous de la ville impériale que notre héros, des riches villas du Palatin aux quartiers mai famés de Subure, où l'on peut recruter des hommes de main pour une poignée de sesterces. Il lui faudra toute sa débrouillardise et son courage pour résoudre l'énigme !

Mon avis :
On en parlait il n'y a pas si longtemps, de ma passion secrète (hum) pour la Rome Antique. La voilà qui sévit à nouveau avec les aventures de Gordien, cet étrange enquêteur de l'époque, qui nous emmène comme ses confrères dans les coupes-gorge, lupanars et villas outrageusement décorées de Rome, mêlant réalité historique (oui, il s'agit bien de ce Cicéron) et aventures romancées.

Tout commence lorsque Tiron, esclave de Cicéron, rend visite à Gordien pour solliciter son aide dans une affaire que son maître doit plaider sous peu. Personne ne connaît Cicéron à cette époque, et l'affaire - un parricide, crime parmi les plus durement punis de l'époque - semble perdue d'avance, sans compter que Gordien n'a pas vraiment bonne réputation. Tel le "chien déterrant des os" dont le qualifiera Sylla, alors chef d'état, il fouille dans le passé de l'accusé pour essayer d'y trouver des preuves. Mais avant tout, ce sont des ennuis qu'il y trouvera !

Depuis Cristina Rodríguez, j'ai tendance à sauter sur tout ce qui se fait de romancé sur l'antiquité, j'avoue. Comment résister à celui-ci, début d'une longue série des enquêtes de Gordien ? Pourtant, on n'atteint pas tout à fait le niveau de ma romancière favorite. L'intrigue est intéressante et travaillée pour coller au discours de plaidoierie de Cicéron (probablement authentique), Rome y est dépeinte dans toute sa décadence et son envoûtante atmosphère sauvage et corrompue, mais il y manque un peu de passion authentique, de l'attachement pour ces personnages qui sont peut-être un peu trop crus à mon goût.

Il faut dire que la romance, ici, ne fait pas bonne figure. Gordien est entiché de son esclave égyptienne, Bestheda, mais leur ébats ont toute somme assez peu d'intérêt pour l'histoire. Bon enquêteur, le héros n'est cependant pas très émotif, ni très valeureux, ni... eh bien, pas attachant, en somme. Tiron est une sympathique peste qui traîne dans les pattes de son maître, Cicéron un tyran lunatique, et Rufus, qui aurait pu relever le niveau général, n'a eu le droit qu'à un second rôle.

C'est donc en se consacrant entièrement à l'atmosphère de l'histoire et à la résolution de l'énigme que ce livre se fait apprécier. Pas un chef d'oeuvre, et un peu pauvre au niveau de ses acteurs, il réjouira sûrement les férus de l'époque et ceux qui recherchent un court roman historique à lire rapidement. Je poursuivrai sans doute les aventures de Gordien dans le futur, par curiosité envers ce qu'il va bien pouvoir lui arriver.

Ma note : 7/10


Reviews (3)

Le 31 décembre 2011 à 20:20 , Erato a dit…

Un roman historique ? Sur l'antiquité qui plus est ?
Bon bha je le note !
C'est une sorte de policier ?

Le 2 janvier 2012 à 11:11 , Miss Spooky Muffin a dit…

Oui, c'est un genre de policier historique romancé. Je te le passe si tu veux, tu me diras !

Le 2 janvier 2012 à 13:56 , Erato a dit…

Ah vi, je serai intéressée !! ^^

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan