jeudi 1 décembre 2011

Des fleurs pour Algernon,
de Daniel Keyes

Reçu le jeudi 1 décembre 2011, 9 reviews

Résumé :
Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit employé dans une boulangerie. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jours les facultés supérieures d'Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d'un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l'état de bête...

Mon avis :
Ce livre fait partie de ceux dont on entend toujours que du bien et qu'on se sent un peu obligé de lire. D'ailleurs, on en entend tellement qu'on sait déjà de quoi ça parle, comment ça va finir, et plus ou moins à quoi s'attendre en le lisant. Mais comme pour beaucoup de classiques, le jeu n'est pas celui du suspense, mais plutôt de la découverte de ce qui en fait un tel prétendu chef-d'oeuvre. Il vous reste 250 pages pour le savoir.

Le résumé dit déjà tout, et même un peu trop : après le succès de tests sur une souris, Algernon, deux chercheurs vont expérimenter leur opération du cerveau sur Charlie Gordon, un handicapé mental qui montre l'envie de devenir intelligent. Et il va le devenir, un peu trop vite et trop bien même, mais lorsque la pauvre Algernon commence à régresser, il va devoir mettre son intelligence à profit pour essayer de se sortir du tragique destin qui l'attend.

Ce livre se présente sous forme d'un journal que tient Charlie, à la demande des scientifiques qui se sont occupés de l'opération (et de son suivi, bien sûr). Il commence par les pensées simples et mal rédigées d'un handicapé, puis évolue rapidement vers le discours plus fouillé d'un génie qui réalise tout ce qu'il a manqué dans sa vie. Ce côté "plongée dans l'esprit du narrateur" évite à l'histoire de trop partir dans des dérives scientifiques, et on sent qu'il s'agit avant tout d'une aventure humaine, avec ses romances, ses actes manqués et ses déceptions.

La SF, il faut avouer, je ne l'ai pas beaucoup sentie. Je comprends bien que ce type d'opération n'existe pas encore (à notre connaissance, en tout cas) mais cette concentration totale sur les réactions et les pensées de Charlie occulte un peu le reste. Bien que je sache à quoi m'attendre, je regrette un peu qu'on n'ait pas eu d'autres moments que ceux de la vie de Charlie. Sans susciter la pitié, l'histoire reste très dramatique et joue beaucoup sur les émotions ; un peu d'action aurait sans doute apporté de la distraction au milieu de tout ça.

À travers ce qu'a subi Charlie, l'auteur en profite pour nous offrir une réflexion sur la relation entre l'ignorance et le bonheur, sur la façon dont se comporter avec les autres et surtout, sur celle dont sont vus les handicapés aujourd'hui. Impossible de ne pas se sentir mal lorsque Charlie réalise que ce qu'il prenait pour des rires amicaux étaient des rires moqueurs, et impossible aussi de ne pas se demander si nous aussi, on n'aurait pas des choses à revoir dans notre comportement parfois. Je comprends ce qui fait de ce livre un classique, et je ne regrette pas de l'avoir lu, même si l'insistance sur le drame me passe un peu l'envie de le relire un jour.

Ma note : 7,5/10

Et hop, un billet pour le challenge SFFF de ma ptite morue, qui remplit en plus le mini-challenge que je m'étais promis d'accomplir !



Reviews (9)

Le 1 décembre 2011 à 16:31 , Nathalie a dit…

Ben c'est ca l'intérêt de la SF, non ? Imaginer des progrès techniques qui permettent de découvrir les réactions de l'homme dans des situations impossibles à l'heure actuelle mais pleines de potentiel. C'est parler de l'humain avant tout, sinon ca s'appelle un roman d'aventures futuristique ou un traité scientifique d'anticipation :P

Et je pense qu'en effet, maintenant on en sait trop sur ce roman avant de le commencer pour bien l'apprécier. Et la quatrième de couverture est un véritable massacre, les gens qui écrivent des quatrièmes qui racontent plus d'un quart du livre devraient être pendus.

Le 1 décembre 2011 à 16:41 , Miss Spooky Muffin a dit…

Je ne pense pas qu'on puisse dire qu'un certain type de SF est plus intéressant que l'autre - moi j'adore les histoire de Heinlein à propos de colonisation spatiale ou d'extraterrestres clandestins, et j'adore aussi les guerres futuristes macrobiologiques, et là ça avait beau être de la SF, je trouvais que c'était tellement humain que le genre du livre n'avait plus d'importance. Et j'avoue que je préfère quand plusieurs aspects sont mis en avant, pas seulement les émotions.

+1 pour la pendaison, tu crois qu'on devrait faire une pétition ? :D

Le 1 décembre 2011 à 16:59 , Nathalie a dit…

Si ça servait à quelque chose les pétitions... Non, il faut identifier les mécréants et faire justice nous-même. Paf.

Le 1 décembre 2011 à 22:23 , Neph a dit…

C'est vrai que je n'ai pas non plus eu l'impression en le lisant que j'avais affaire à de la SF. Faut dire qu'à l'époque, j'étais loin d'être spécialiste :) J'en garde un très bon souvenir, il m'avait beaucoup touchée en tout cas de par le côté absolument terrifiant de la déchéance annoncée du personnage.

Le 1 décembre 2011 à 23:13 , Miss Spooky Muffin a dit…

Je ne pense pas être spécialiste mais c'est vrai que la SF n'est pas très prononcée à mon goût. C'est un livre touchant mais pas aussi triste qu'on me l'avait dépeint, on s'attend peut-être un peu trop à la déchéance...
(j'ai eu de la peine pour la souris, cela dit)

Le 2 décembre 2011 à 10:46 , Acr0 a dit…

Et bien, il ne me reste plus qu'à le lire... un jour. Oui, je suis toujours du côté de la barrière de ceux qui se disent qu'il faudrait bien le lire.

Le 2 décembre 2011 à 11:17 , Miss Spooky Muffin a dit…

Oh, tu sais, j'y ai passé tellement de temps, je crois que tu peux t'en octroyer encore un peu ;)

Le 2 décembre 2011 à 12:43 , BlackWolf a dit…

J'ai passé un très bon moment avec ce livre, je me suis retrouvé plongé avec Charlie son ascension et sa déchéance dans sa vie. Par contre c'est vrai que le résumé es catastrophique.

Le 2 décembre 2011 à 13:19 , Frankie a dit…

Je l'ai lu il y a longtemps et c'est un livre que j'avais beaucoup aimé et qui m'avait emporté.

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan