vendredi 30 septembre 2011

Le Déchronologue,
de Stéphane Beauverger

Reçu le vendredi 30 septembre 2011, 3 reviews

Résumé :
Au XVIIe siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté dans un monde déchiré par d'impitoyables perturbations temporelles, Leur arme: le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps. Qu'espérait Villon en quittant Port-Margot pour donner la chasse à un galion espagnol? Mettre la main, peut-être, sur une maravilla, une des merveilles secrètes, si rares, qui apparaissent quelquefois aux abords du Nouveau Monde. Assurément pas croiser l'impensable: un Léviathan de fer glissant dans l'orage, capable de cracher la foudre et d'abattre la mort! Lorsque des personnages hauts en couleur, au verbe fleuri ou au rugueux parler des îles, croisent objets et intrus venus du futur, un souffle picaresque et original confronte le récit d'aventures maritimes à la science-fiction. De quoi être précipité sur ces rivages lointains où l'Histoire éventrée fait continûment naufrage, où les marins affrontent tous les temps. Car avec eux, on sait: qu'importe de vaincre ou de sombrer, puisque l'important est de se battre!

Mon avis :
Encore un livre acheté sur un coup de tête, mais cette fois-ci en librairie (fait rare), et pas n'importe laquelle : c'est dans les rayons de l'Atalante, située dans une petite rue de ma ville natale, que j'ai mis la main sur ce fameux Déchronologue dont j'avais entendu beaucoup de bien. Moi qui adore la SF et les histoires de pirates, ce livre était pratiquement fait pour moi, non ?

On y embarque aux côtés du capitaine Henri Villon, qui dès les premières lignes nous annonce qu'il va mourir. Aïe, ça commence mal. Mais ce cher capitaine a bien l'intention de nous raconter son histoire avant que le drame ne se produise. Sur les mers des Caraïbes, il nous conte dans son parler fleuri ses déboires à Tortuga, ses visites des cales de galions espagnols, ses ennemis et ses amis, ceux qui lui ont fait découvrir le futur et ceux qui ont fait de son présent un enfer. Et puis il nous raconte comment le pire est arrivé, au détour d'une tempête temporelle...

Les pirates et la SF, c'est un mélange qui a du succès (rappelez-vous des Pilleurs d'âmes, lu il n'y a pas si longtemps). Et pourtant, à chaque fois, je fais les mêmes reproches à cette combinaison : le manque d'homogénéité, de naturel. C'est comme si on avait pris une bonne histoire de pirates, une bonne histoire de SF, et qu'on les avait collées ensemble pour essayer de les faire tenir en seul livre. L'auteur a ici fait en sorte que la SF soit la base de l'intrigue, une bonne chose en soi, mais plus on lit, et plus on a l'impression qu'on l'abandonne en cours de route.

De par sa construction particulière, le Déchronologue nous fait changer d'époque à chaque chapitre. Un jour entre les mains des Espagnols, un autre à braver la jungle aztèque et un autre encore à sauver les réfugiés du temps sur son vieux rafiot... pas facile de s'y retrouver, heureusement que l'auteur donne des dates en début de chapitre ! Mais si on a une bonne mémoire, tout se passe bien normalement. Là où ça coince, c'est qu'alors que les éléments SF ont un potentiel incroyable, toute cette originalité est gâchée par un manque total d'explication à son sujet.

Flou volontaire, délire de l'auteur ? Plutôt que de passer des pages et des pages (et des pages...) dans une prison où une autre à partager la douleur et l'agonie du capitaine et d'un de ses équipages, un peu de physique quantique n'aurait pas été de trop. Ou un peu moins. Parce qu'au final, ce livre n'est-il pas simplement qu'une excellent histoire de pirates, qui aurait peut-être gagné à rester telle quelle ?

Ma note : 6/10

Merci à mes co-lecteurs de m'avoir donné l'occasion de le lire aussi vite, lors de quelques vacances au pays de mes chers Prétoriens... foncez lire les avis de Iluze, Marmotte, Reveline, Aaliz, et profitez-en, il est sorti en poche !

Reviews (3)

Le 2 octobre 2011 à 19:16 , Marmotte a dit…

Justement j'ai bien aimé qu'il n'y ait pas de physique quantique, même si j'ai été frustrée de ne pas en savoir plus sur les phénomènes étranges auxquels assiste le héros :) Et j'ai apprécié le fait que l'auteur prenne le temps de décrire les déboires de son héros, même pendant des pages (et des pages... d'accord, y'avait quand même, parfois, beaucoup de pages :p). Je ne connais pas du tout les Pilleurs d'Ames, par contre, mais ça m'intrigue :)

Le 3 octobre 2011 à 23:40 , BlackWolf a dit…

Ah le Déchronologue fut pour moi une excellente lecture. Alors c'est vrai que la partie SF n'est pas vraiment expliqué mais je trouvais que ça ajoutait un charme à l’œuvre. Le découpage apporte beaucoup à ce roman je pense aussi.

Le 4 octobre 2011 à 00:05 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Marmotte : je suis difficile et exigeante je crois, quand on ne m'explique pas je fais un caprice ^^ Mais c'est vrai que le style de l'auteur est très bien et ses persos aussi. Tu devrais tenter Les pilleurs d'âmes !

@Blacky : ouais mais voilà, je chipote, je chipote... et puis ça manquait un peu trop de bons sentiments pour moi. Trop de piraterie...

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan