jeudi 15 septembre 2011

Daffodil,
de Brrémaud & Rigano & Lamana

Reçu le jeudi 15 septembre 2011, 3 reviews

Résumé :
« Addio-Colonnello » est une ville lointaine, un port au-delà des océans, à des lunes de nos terres de Bohème !… Un évènement inquiétant vient de s'y produire, Nosferatu s'est lancé à l'assaut de la ville avec tous les vampires de son comté !...
Ainsi parlent les Lords du Parlement Vampire. La mission de Daffodil, Globuline et Achille, trois jolies agents vampires de ce même Parlement, est de l'arrêter et de connaître les raisons de son crime !

Mon avis :
Je traîne ces BDs depuis un bon moment avec moi, comme d'anciennes reliques de ma jeunesse dont je refuse de me séparer. En réalité, elles ne sont pas si vieilles, et je ne les trimballe pas depuis si longtemps que ça, mais j'ai toujours considéré Daffodil comme une de mes bande-dessinées favorites que malheureusement bien trop peu de gens connaissent. Il est temps de rectifier cette erreur en venant vous en parler - et en bien !

Les deux premiers tomes se situent dans l'étrange petite ville d'Addio-Colonnello, où une bande de vampires sous les ordres de Nosferatu déciment la population. Trois agents du parlement vampire, Daffodil, Globuline et Achille, vont se lancer à la poursuite du fautif, prenant quelques otages enthousiastes au passage et laissant derrière elles un bain de sang des plus ragoûtant. Le troisième tome quant à lui narre leur recherche d'un Comte soupçonné d'être un tueur en série, chez qui elles vont trouver bien plus qu'un simple hors la loi...

Tiens, des vampires ? Oui mais méfiez-vous, ceux-là ne rigolent pas et ne brillent pas au soleil... Au programme, demoiselles sulfureuses et redoutables, en-cas vivants, tendances au massacre et humour à l'hémoglobine. L'ambiance de cette série est sombre, feutrée, un peu angoissante et franchement gore par moment, mais teintée d'une ironie qui fait parfois sourire. Le scénario des deux premiers tomes, malgré quelques longueurs, est assez prenant, et le suspense est au rendez-vous pour donner envie d'enchaîner la suite rapidement.

Les trois héroïnes ont un look assez particulier, mélange de sexy, mignon aux grands yeux ronds et un petit quelque chose de dessin animé pour enrober le tout. C'est sans doute ce décalage entre la noirceur du scénario et le look un peu comique des traits qui rend cette BD originale, et un certain décalage du côté des anecdotes amusantes (notamment sur les petits creux spontanés) rappelle l'humour absurde de La vie de Norman, pour ceux qui connaissent.

Dommage toutefois qu'il n'y ait que trois tomes à se mettre sous les canines - l'histoire du dernier laisse un goût de trop rapide, et une longue histoire en trois tomes aurait sans doute été préférable. Une relecture m'a permis de déterminer que non, cette BD n'est pas la BD du siècle, et que les personnages avaient le potentiel pour un peu mieux. Mais qui sait, il y aura peut-être une suite un jour ?

Ma note : 8/10


Reviews (3)

Le 15 septembre 2011 à 14:59 , Vladkergan a dit…

Une série qui a certes du potentiel, essentiellement sur les deux premiers tomes (les seuls à former un arc complet), mais qui s'avère nettement moins abouti sur son troisième opus, qui n'eut jamais de suite. A noter que si la série est désormais introuvable par chez nous, elle a récemment été éditée en langue anglaise.

Ma chronique du premier Tome de Daffodil : Addio-Colonnello

Le 16 septembre 2011 à 01:36 , Erato a dit…

Beuh c'est nul si ce n'est plus édité... J'aurai bien aimé lire les 2 premiers tomes ^^
Les dessins me font penser à un DA !

Le 19 septembre 2011 à 00:09 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Vlad : en effet, dommage que le 3ème n'ait pas prolongé l'arc ou bien trouvé une suite, on se sent un peu abandonné à la fin... c'est d'autant plus étrange qu'ils traduisent une série aussi "peu finie", aussi bonne qu'elle soit, mais pourquoi pas ?

@Era : tu peux peut-être les trouver à la bibliothèque ? C'est sympa et rapide à lire :)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan