vendredi 5 août 2011

Les vestiges de l'aube,
de David S. Khara

Reçu le vendredi 5 août 2011, 4 reviews

Résumé :
Depuis les attentats du 11 septembre, Barry Donovan est dévoré par le désespoir. Et ce n'est pas son métier de flic, dans un New York accablé par la criminalité, qui lui remonte le moral.
Son seul réconfort : les conversations virtuelles qu'il entretient chaque soir avec un certain Werner Von Lowinsky, aristocrate cultivé et apaisant. Peu à peu, sans s'être jamais rencontrés,
ils deviennent amis, se confiant leurs préoccupations les plus secrètes, échangeant sur les sujets les plus intimes. Mais Barry ignore encore que Werner n'est pas un homme comme
les autres...

Mon avis :
Il y a bien longtemps de cela, lors d'un certain swap, une certaine demoiselle m'avait offert un livre dédicacé de celui qui est devenu aujourd'hui une célébrité. Avant sa réédition chez Michel Lafon, Les Vestiges de l'Aube étaient un petit thriller publié chez Rivière Blanche, et c'est de celui-ci dont je vais vous parler...

On y retrouve Werner Von Lowinsky, vampire de son état, et Barry Donovan, flic à New York. Tous deux ont subi des tragédies. Tous deux s'ennuient. Au détour d'un tchat, ils font connaissance et se lient d'amitié, et Werner y voit une chance de retrouver un peu de son humanité en aidant son nouvel ami à résoudre une sordide enquête de meurtres inexpliqués. Mais Barry ne connait pas encore sa vraie nature et il craint que ses "méthodes" n'effraient celui qu'il tient tant à protéger...

Oubliez les histoires de vampires que l'on vous sort à toutes les sauces dernièrement : ici il s'agit de ce bon vieux type de vampire qui craint le soleil, fuit la compagnie et se complaît dans les discussions d'esthètes qui siéent à ses origines de gentleman. Pourtant, il ne craint ni l'ail, ni les pieux, et ne tue pas de belle demoiselle tous les trois jours : Werner est une mystérieuse créature qui préfère philosopher sur son existence, sa condition et sa relation avec le reste du monde. Quant à Barry, il est ce flic que l'on voit souvent dans les polars, pas l'idiot bon à rien mais celui qui est vraiment consciencieux, impliqué sans son travail et soucieux de faire régner la justice. Un type assez banal, en somme.

Il y a une chose qu'il faut savoir sur moi, c'est que je n'aime pas les livres policiers. Je n'ai jamais pu comprendre l'engouement des gens à savoir qui a tué qui : et alors ? Qu'est-ce que ça peut faire ? Si ceux contenant une intrigue tortueuse avec indices à relever arrivent encore à retenir mon attention, les simples enquêtes sous la direction d'un personnage des forces de l'ordre "déjà vu" n'ont pas cette chance. Et j'ai bien peur que ce livre se classe exactement dans cette catégorie.

L'enquête en soi n'a rien de palpitant, des hommes d'affaires assassinés, pas de quoi frémir. Werner est un personnage original mais ses incessantes questions et réflexions m'ont rapidement lassée, et le monologue réglementaire sur son histoire et la tragédie qui l'a vu naître m'a vaguement barbée. Quant à Barry, l'apitoiement lié aux évènements du 11 septembre qu'il suscite m'a laissée de marbre, tout comme son caractère un peu trop convenu. Si leur amitié reste un des points forts de ce livre, je l'ai tout de même trouvée légèrement surfaite, et elle n'a pas suffit à améliorer mon impression générale.

Ne partez pas en courant, ce livre a reçu nombre de bonnes critiques sûrement méritées, et je ne doute pas que tout amateur de thriller y trouvera largement son compte, si l'on ignore l'épilogue superficiel. Mais si vous aussi, le terrorisme ne vous émeut pas plus que les prostituées mortes, laissez tomber : ce livre est exactement ce qu'il prétend être, un thriller fantastique. Rien de plus, rien de moins.

Ma note : 6/10


Reviews (4)

Le 7 août 2011 à 18:41 , BlackWolf a dit…

Par contre je sais que le livre a été modifié pour la sortie aux éditions de Michel Laffont. En tout cas je pense que je le lirai pour me faire mon avis, j'avais bien aimé Le Projet Bleiberg

Le 7 août 2011 à 20:44 , Miss Spooky Muffin a dit…

Oui, il a été amélioré, mais je ne pense pas qu'il y ait eu de gros changements sur l'intrigue et j'avoue que je n'ai pas accroché... tant pis, ça arrive ;)

Le 30 août 2011 à 17:16 , leslivresdegeorgesandetmoi a dit…

exactement le même ressenti que toi à la lecture de ce roman avec en prime le sentiment qu'on m'a prise un peu pour une c... en ne stipulant pas qu'il s'agissait d'un premier tome d'une série !

Le 30 août 2011 à 17:19 , Miss Spooky Muffin a dit…

Je ne sais pas si c'est vraiment un début de série, l'auteur a peut-être voulu s'ouvrir une porte pour une potentielle suite ? En tout cas il ne finit pas trop mal, même sans tome 2, si on ne tient pas compte de l'épilogue.

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan