vendredi 17 juin 2011

Elantris,
de Brandon Sanderson

Reçu le vendredi 17 juin 2011, 11 reviews

Résumé :
Il y a dix ans, la sublime cité d’Elantris, capitale de l’Arélon, a été frappée de malédiction. Ses portes sont désormais closes et nul ne sait ce qui se passe derrière ses murailles. Kae est devenue la première ville de l’Arélon. Quand la princesse Sarène y arrive pour épouser Raoden, l’héritier de la couronne, on lui apprend qu’il vient de mourir. Veuve d’un homme qu’elle n’a jamais vu, Sarène choisit pourtant de rester à la cour, et tente de percer le mystère d’Elantris...

Mon avis :
Sanderson, Sanderson... s'il y a un auteur qui ne m'a encore jamais déçue, c'est bien Mr Sanderson et ses incomparables talents pour raconter des histoires de fantasy à bluffer les plus réfractaires au genre. Histoire de prendre les choses à l'envers, j'ai commencé par Mistborn, puis Warbreaker, et à l'occasion d'une lecture commune avec deux copinautes j'ai terminé l'aventure par son premier roman, Elantris. Réputé un peu moins bien que les autres. Et quand on voit le génie qu'il contient, il y a de quoi se demander si on survivra aux prochains...

Trois personnages se disputent la vedette de cette histoire : Raoden, prince d'Arelon, Serene, princesse de Teod qui lui est fiancée, et Hrathen, prêtre Derethi venu convertir Arelon à sa religion pour éviter son invasion par le royaume de Fjordell. Raoden vient d'être frappé par le shaod qui a fait de lui un mort-vivant, juste bon à être jeté dans ce qui fut autrefois la glorieuse cité d'Elantris, aujourd'hui prison des Elantriens maudits. Serene, désormais mariée à un mort, est bien décidée à défendre son nouveau peuple de la menace Fjordell en mettant des bâtons dans les roues de Hrathen, tandis que Raoden essaie tant bien de mal d'organiser une société autour de lui et de trouver comment réparer le pouvoir d'Elantris aujourd'hui perdu...

Je sais, ça semble un peu compliqué vu d'ici, mais vous ne risquez pas de vous en rendre compte à la lecture. Sanderson manie les situations, les descriptions et les retournements politiques avec une dextérité incroyable, nous entraînant dans le quotidien de ses personnages sans un moment de répit. La foison de mots nouveaux passe presque inaperçue alors qu'il nous immerge dans l'histoire dès les premières lignes et sincèrement, pour avoir avalé 600 pages en quelques jours, je peux vous dire que c'est très difficile de reposer ce livre.

Pour avoir goûté à sa recette à quatre reprises déjà, je sais déjà quels sont les ingrédients que l'auteur manie le mieux. D'abord, une situation extraordinaire et originale - Elantris, la cité des dieux aux pouvoirs infinis, transformée aujourd'hui en décharge et peuplée de créatures à peine humaines sans que l'on ait la moindre idée pourquoi. Il développe autour d'elle le royaume d'Arelon, puis celui de Fjordell, aussi menaçant que mystérieux, laissant planer une atmosphère de conflit inévitable, de tragédie imminente. Des murs friables d'Elantris à la maison-forteresse de Kiin, ce monde semblant étroit se déroule à l'infini dans notre imagination à travers des descriptions formidables dont on ne se lasse pas.

L'autre chose dont on ne se lasse pas, ce sont les incroyables personnages qui y évoluent. Si la "bande" de personnages secondaires n'a pas l'honneur d'être aussi bien exploitée que dans ses autres œuvres, chacun possède son lot de mystère, de mauvaise foi et de courage, faisant d'eux des compagnons absolument passionnants. De Galladon - le pessimiste Dula - à Kiin - l'oncle aux nombreux secrets -, tous laissent derrière eux la trace indélébile de leur passage.

Et que dire des personnages principaux... Raoden est aussi complexe qu'attachant, curieux, courageux, déterminé à sauver son peuple, les Elantriens, la planète entière s'il le pouvait. La malédiction qui pèse sur lui ne fait qu'ajouter à son charme de mort-vivant chauve et ridé. Le mari idéal, comme s'imagine Sarene, désespérée de ne pas avoir eu le temps de faire sa connaissance avant sa disparition. À défaut de trouver l'amour à cause de son sacré caractère et sa taille démesurée, elle va se battre pour rétablir l'ordre à Kae et la protéger des plans de conquête du prêtre de Fjordell, Hrathen. Hrathen qu'on ne peut s'empêcher de détester mais qui se montre parfois étrangement humain...

Si je continue sur ma lancée, je vais vous raconter toute l'histoire, j'en ai peur. Sachez juste que l'univers et la magie développés par Sanderson dans ce roman sont aussi riches que palpitants, on se passionne autant que Raoden pour les Aons, Séons et autres mystères d'Elantris qu'il fait miroiter devant nous. Si seulement il avait pu apporter un peu plus d'explications sur tout ça, ç'aurait vraiment été parfait... attendez-vous à refermer ce livre ravis mais un peu frustrés, et comme moi, prenez votre mal en patience jusqu'à ce qu'il décide de faire une suite.

C'est mal ce que vous nous faites Mr Sanderson, très mal !!

Ma note : 9/10

Retrouvez les avis de mes morues chéries du côté de chez Lalou et de chez Lyra qui ont, je le sais déjà, complètement fondu pour la plume de mon auteur favori du moment !

Reviews (11)

Le 17 juin 2011 à 12:04 , Julien le Naufragé a dit…

Une des dernières parutions de chez Livre de Poche qui est tentante vu le bruit positif autour de l'auteur. Cela dit je ne savais pas quoi en penser tant la production fantasy est énorme et assez inégale. Vu comme tu le portes aux nues, je pense que je me laisserai un jour tenté. Mais pas de suite, d'abord je lis Maïa Mauzaurette et Wieldstadt de Pierre Pevel. Ce dernier est d'ailleurs très bon! Et puis terminer cet été la série de l'Assassin Royal de Hobb quand même.

Le 17 juin 2011 à 12:04 , Erato a dit…

C'est quoi tous ces assauts sur Sanderson ! XD
Tu sais que je n'ai rien compris à 2e paragraphe !! "shaod", "derethu", mais ce sont des gros mots ou bien ? :P
Je le lirai, promis ^^

Le 17 juin 2011 à 12:10 , Lalou a dit…

GHAAAAAAA <3

On dit la même chose, Lily, c'est drôle :)
J'aime j'aime j'aime et j'aime encore ce roman, et je le veux encore et encore et encooooooore.
Je ne vais vraiment pas tarder à me fâcher avec mon banquier parce que je sens qu'une fois plongée dans Mistborn je ne vais pas réussir à éviter d'acheter les deux suivants dans la seconde.

C'est effectivement très mal ce que fait Mr Sanderson. Mais... on l'aime quand même !

Le 17 juin 2011 à 13:28 , Lyra Sullyvan a dit…

Me likeeeey :D Merci de m'avoir offert Warbreaker et de m'avoir fait plonger dans l'univers de Mr Sanderson ! Elantris aussi m'a conquise, comme tu as pu le constater, et Mistborn est aussi en bonne voie d'être dévoré (je m'accorde un peu de répit cela dit, pour ne pas tout dévorer d'un coup)

Era : meuh non, ce sont pas des gros mots :P

Le 17 juin 2011 à 13:47 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Julien : j'ai la chance de pouvoir le lire en VO et je ne le regrette pas, la plume de Sanderson est tellement agréable qu'on ne voit pas passer le temps en lisant. Je ne suis pas une grande amatrice de fantasy mais Sanderson est vraiment incroyable, aussi bon que Hobb je trouve.

@Era : C'est ça la beauté du truc, tu te dis que tu vas rien comprendre avec tous ces termes, et finalement, ça passe comme une lettre à la poste ;)

@Lalou : Ghaaaa Lalou, bienvenue au club, toi non plus tu ne pourras plus lâcher Mistborn et tu passeras ton weekend à le lire non stop !! (on l'aime BEAUCOUP quand même)

@Lyra : C'est toujours un plaisir de partager les bonnes choses, et là, c'est la crème de la crème, je ne me suis pas foutue de toi ;) Vivement ton avis sur Mistborn à toi aussi !

Le 17 juin 2011 à 14:14 , Nathalie a dit…

Il est dans ma PAL depuis un bout de temps (la LC Warbreaker en fait) et il va en sortir à la faveur de l'été, quand je pourrai me permettre de plonger dedans et d'y rester jusqu'au bout sans reprendre souffle :D S'il y a un auteur que je meurs d'envie de rencontrer, c'est Sanderson !

Le 17 juin 2011 à 14:20 , Miss Spooky Muffin a dit…

Il n'est pas très bavard en vrai Sanderson, apparemment il a une bande pré-enregistré pour ses lecteurs "Hello! I am glad to meet you, any question? Have a nice day, bye!" mais il est vraiment très gentil. Il faut qu'on l'invite à Helsinki, je ne vois que ça ;)

Le 17 juin 2011 à 14:57 , Nathalie a dit…

L'autre jour il était coincé à Amsterdam par un avion annulé et il a profité de son après-midi pour organiser sur twitter et fb un petit repas et une discussion impromptue avec ses fans locaux, c'est sympa je trouve ! Et puis quand on voit son blog et ses interviews, il a l'air de beaucoup réfléchir à la structure de ses livres. Peut-être qu'il suffit de lui poser les bonnes questions pour le lancer :)

Mais oui il faudrait l'inviter à Helsinki, le seul souci c'est qu'il faudrait commencer par lui trouver un nombre de fans sur place suffisant pour le faire venir. Bref, faudrait lui faire de la promo :D

Le 17 juin 2011 à 21:17 , BlackWolf a dit…

J'ai moi aussi passé un bon moment avec ce livre, Brandon Sanderson est vraiment un écrivain à surveiller. Par contre faut que j'essaye de récupérer Warbreaker maintenant ^^

Le 20 juin 2011 à 17:50 , SombrePlume a dit…

Tu me donnes vraiment envie de le lire, Miss Muffin ! Ça fait un moment que je me dis qu'il faut que je me le dégote en anglais... Les autres sont tellement bons, Elantris peut pas faire autrement que de l'être aussi !
@ Blackwolf : Y'a un e-book disponible gratuitement en format Pdf sur son site officiel !

Le 20 juin 2011 à 19:41 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Black : en effet, Warbreaker est dispo en ebook gratuit, ça pourrait être l'occasion d'en profiter ;)

@Sombre Plume : pas mon préféré je l'avoue mais oui, tu l'aimeras autant que les autres je pense, Sanderson a du mal à nous décevoir on dirait !

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan