jeudi 26 mai 2011

La cité des livres qui rêvent,
de Walter Moers

Reçu le jeudi 26 mai 2011, 7 reviews

Résumé :
"Ici commence l'histoire. Elle raconte comment je suis entré en possession du Livre sanglant, comment j'ai atteint l'Orm. Cette histoire n'est pas destinée aux lecteurs au cuir tendre et aux nerfs fragiles - à qui je recommande d'emblée de reposer cet ouvrage. (...) Oui, je parle d'un pays où la lecture peut rendre fou. Où les livres risquent de blesser, d'empoisonner, et même de tuer. Seul celui qui est prêt à accepter le risque de me lire, à mettre sa vie en jeu pour avoir sa part de mon histoire, doit me suivre jusqu'au prochain paragraphe. (...) Mais ne perdons pas plus de temps et entamons notre périple. Car il s'agit bien d'un voyage qui nous mènera à Bouquinbourg, la Cité des livres qui rêvent."

Mon avis :
Tout a commencé par quelques lignes, quelque part, disant que ce livre méconnu était une merveille. Sans savoir pourquoi, je l'ai acheté aussitôt, en anglais, dans son beau format souple et illustré, puis posé quelque part dans la bibliothèque. Et qui sait pourquoi aussi, il a atterri un jour entre mes mains... quelle aventure, n'est-ce pas ! Et sinon, vous vous demandez comment c'était, hein ?

Je vais vous raconter un peu l'histoire pour que vous vous en rendiez compte. On commence au château Lindworm, un bien étrange endroit où vivent des dragons multicentenaires presque tous promis au métier d'écrivain. Le mentor de l'un d'eux, Optimus Yarnspinner, vient de mourir, et son apprenti part à cette occasion vers la grande Bookholm, paradis des livres, pour y retrouver l'auteur d'un manuscrit exceptionnel confié par son défunt professeur. Là-bas, il va se retrouver face à un étrange agent, des libraires peu sympathiques, de la musique hypnotique et une galerie interminable de souterrains où les plus étranges rencontres l'attendent.

Les amoureux des livres ne manqueront pas de sentir leur cœur chavirer devant l'univers crée par Walter Moers. Le livre est roi, l'écrivain seigneur, les mots des merveilles et les bibliothèques des temples sacrés. Je crois qu'au-delà de l'aventure en elle-même, cette histoire n'est finalement qu'une grand histoire de livres. Ce sont eux les héros, eux les clefs et eux les trésors... vous allez prendre de la poussière plein les yeux !

Mais tout de même, qui dit livres dit lecteurs et auteurs : des auteurs à écailles ou fantômes et des lecteurs à un œil qui se font griller des vers en dessert, ça ne se trouve pas à tous les coins de rue. La plongée dans l'univers fantasy est totale, autant du côté des gentils que de celui des monstres aux formes et aptitudes aussi étranges que variées. L'imagination de l'auteur est sans limite et si l'on retrouve toutefois des références à notre monde, l'immersion dans cet univers rocambolesque est impressionnante.

Je n'irais pas jusqu'à dire que ce livre me laissera un souvenir impérissable car le côté jeunesse ressort un peu trop à mon goût. C'est une grande aventure pleine de dangers et de découvertes, aux très belles illustrations en noir et blanc de l'auteur, qui ravira sans aucun doute les plus jeunes. Et malgré mon grand âge (tché), je poursuivrai quand même avec l'auteur dans la "suite" de cette histoire, Le maître des Chrecques.

Ma note : 7/10

Reviews (7)

Le 26 mai 2011 à 11:40 , Erato a dit…

C'est étrange, le titre me dit quelque chose... Où l'ai-je vu ? ...
Cela m'a l'air assez fantasy non ? Mais, je ne sais pas pourquoi il me tente bien ^^ De toute façon, cela parle de livres, cela ne peut être que bien non ^^

Le 26 mai 2011 à 12:39 , Lalou a dit…

Je l'ai lu (en français) il y a quelques années, et il m'a laissé un lourd souvenir. Lourd de par le poids de la version française, déjà, et puis par le temps que j'ai mis à le lire.
Pourtant il m'a vraiment plu ! Je me souviens de pas mal de choses, ce qui signifie que je l'ai bien digéré ^^ C'est bizarre, je n'avais pas du tout l'impression qu'il était très "jeunesse"... mais le temps est passé donc mes références sont peut-être tronquées. (Ah tiens, le ciel bleu de ce matin vient de muter en ciel tout gris) (ceci n'a aucun intérêt, je te le concède).

Le 26 mai 2011 à 12:43 , Lyra Sullyvan a dit…

Il a l'air fun ! (oui bon c'est p'tet pas le bon mot)
Il me tentait déjà, il me tente toujours, et il me tentera encore un peu, je crois ;) J'verrai bien si il apparait dans mon futur !
(promis j'ai rien fumé)

Le 26 mai 2011 à 20:53 , Véro a dit…

Le titre est engageant et le contenu aussi d'après ton billet...

Le 28 mai 2011 à 23:01 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Era : oui, c'est de la fantasy, mais pas du tout classique donc je pense que ça te plairait. Limite ça parlait un peu trop de livres pour moi, ça t'irait parfaitement !

@Lalou : en version anglaise il n'est pas lourd du tout (ni à lire ni le format), mais j'ai quand même mis beaucoup de temps à le lire. Il était peut-être un peu trop conventionné pour moi... mais garde ton bon souvenir, c'est ça qui compte !

@Lyra : fofolle, va ! Lis le si tu en as l'occas', je pense qu'il te plairait à toi aussi.

Le 6 juin 2011 à 13:55 , Mélo a dit…

Il est dans ma LAL depuis un bail mais je crois qu'il n'est plus édité en français. Je prends note du côté jeunesse. Je me demandais justement si ça n'était pas trop prononcé.

Le 6 juin 2011 à 14:24 , Miss Spooky Muffin a dit…

Le côté jeunesse n'est pas non plus omniprésent mais je n'ai pas vraiment été transportée, les petites créatures qui se nourrissent de livres je crois que ça me dépasse un peu...

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan