jeudi 21 avril 2011

Là où vont nos pères,
de Shaun Tan

Reçu le jeudi 21 avril 2011, 9 reviews

Résumé :
Pourquoi tant d'hommes et de femmes sont-ils conduits à tout laisser derrière eux pour partir, seuls, vers un pays mystérieux, un endroit sans famille ni amis, où tout est inconnu et l'avenir incertain ? Cette bande dessinée silencieuse est l'histoire de tous les immigrés, tous les réfugies, tous les exilés, et un hommage à ceux qui ont fait le voyage...


Mon avis :
Si j'ai encore besoin de vous présenter Shaun Tan, c'est que vous ne venez pas assez souvent sur ce blog. Non content d'être un de mes artistes favoris, il est également un génie des images et des lettres, créant des albums aussi originaux que touchants. Cette fois-ci, il s'est carrément passé de mots pour nous raconter une grande histoire, universelle, celle de l'arrivée dans l'inconnu.

Qui ne s'est jamais un jour senti étranger quelque part ? Devoir laisser sa famille derrière soi, même pour un court moment, se retrouver dans un endroit inconnu où l'on ne comprend pas ce qu'on voit, ce qu'on mange, ce qu'on dit... Se mettre à errer, chercher en vain son chemin, se sentir noyé dans la masse, c'est ce qui arrive au protagoniste de cette histoire alors qu'il débarque dans une ville lointaine, à la fois féerique et effrayante, où il va faire nombre de rencontres.

S'inspirant entre autres de vieilles photos des immigrants arrivant à New York, Shaun Tan part d'un cadre très réaliste pour arriver dans un endroit magnifique, onirique et grandiose, oppressant dans son étendue, inquiétant par ses multiples symboles et recoins sur lesquels on s'interroge en même temps que le héros. À l'inverse de ses autres travaux où la couleur et l'allégorie prédominaient, Tan explore ici le réalisme à travers ses personnages, le sépia aux multiples nuances, et le format plus proche de la bande dessinée avec des petites cases sagement alignées au détour d'illustrations géantes.


Comme toujours, les émotions ont la part belle avec Tan : sans un mot, il arrive à nous faire ressentir la tristesse du protagoniste, son désarroi, son inquiétude et sa solitude. Puis à chaque nouvelle rencontre, chaque petit geste ou main tendue, il nous raconte d'autres histoires émouvantes, celles d'autres personnes qui furent un jour étrangères elles aussi, et qui n'hésitent pas à leur tour à guider un nouvel arrivant. Bien que la mélancolie prédomine, l'espoir ne cesse de s'insinuer à travers chaque petite fissure de la ville, chaque petit animal curieux, chaque invention farfelue. On se sent parfois comme un gamin à Noël, émerveillé par les décors lumineux et les petits personnages qui les traversent.


Ce serait impossible de comparer cet album avec les autres de l'auteur tellement il est différent, bien que tout aussi touchant. Une fois encore, il joue sur des thèmes "graves" tout en les présentant sous une forme qui parle à tous, à tous les âges. La magie coule à travers les images et nous emporte avec elle, le temps d'un album, dans une aventure inoubliable.

Ma note : 10/10

Une édition spéciale est également disponible, accompagnée de sketches et d'éléments inédits qui l'ont inspiré pour créer cette histoire. Ma reconnaissance éternelle à quiconque souhaite me l'offrir !

Reviews (9)

Le 21 avril 2011 à 11:55 , Erato a dit…

Il n'y a pas du tout de texte ? Cela doit être étrange non ? J'aime beaucoup ces dessins, j'aimerai bien feuilleter un de ces livres "pour voir" ^^

Le 21 avril 2011 à 13:26 , Lyra Sullyvan a dit…

Connais pas Shaun Tan. C'est qui ? :D

(mouahaha)

Et sinon, euh.. c'est pas bien de quémander !

Et sinon, euh².. ma reconnaissance éternelle à quiconque souhaite me l'offrir aussi !

Le 21 avril 2011 à 13:30 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Era : j'ai pas trouvé ça bizarre sans texte non, il s'en sort très bien comme ça, on comprend bien ce qu'il essaye de montrer ^^

@Lyra : je quémande pas, je suggère, nuance. Fais la queue ou va suggérer sur ton blog toi, c'est ma reconnaissance éternelle d'abord, non mais.

Le 21 avril 2011 à 15:53 , Culture a dit…

Ca a l'air beau.. je ne pratique pas le Shaun tan personnellement, mais je vais peut être finir par m'y mettre à force.. Fais un Challenge Shaune Tan :p

Dommage que le swap soit déjà fini ^^ Quoique.. ca se fait de renvoyer un colis de remerciement au colis de remerciement du swap ? ^^

Le 21 avril 2011 à 15:59 , Miss Spooky Muffin a dit…

C'est une honte de ne pas pratiquer le Shaun Tan, alors qu'il n'y a aucune contre-indication et que des effets positifs !

Ça se fait les colis de remerciement mais tut-tut, il faut arrêter de dire que je suis une vilaine petite morue, sinon ça se fait aussi les enveloppes d'anthrax...

Le 23 avril 2011 à 13:07 , BlackWolf a dit…

Voilà tu viens encore de réussir de me convaincre.^^
En tout cas je trouve les images magnifiques.

Le 26 avril 2011 à 10:44 , Miss Spooky Muffin a dit…

Maintenant que tu es convaincu j'attends avec impatience ton avis dessus, alors ;)

Le 28 avril 2011 à 00:33 , Lyra Sullyvan a dit…

Sinon, ça me fait penser à un mix Shaun Tag - Jiro Tanigushi, cet histoire.

Et ouaaaaaaaaaaaais un Shaun Tan dans ma BAL, merci Muffin ! Bon pas celui là mais un que je voulais tout plein beaucoup aussi ! :D

Le 28 avril 2011 à 10:33 , Miss Spooky Muffin a dit…

A pas lu Tanigushi moi encore, mais un jour, un jour :)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan