lundi 7 mars 2011

Manabe Shima,
de Florent Chavouet

Reçu le lundi 7 mars 2011, 8 reviews

Résumé :
Le Japon est tellement une île qu'il est un archipel. Dans le catalogue japonais, on trouve des îles industrielles, des îles artificielles, des îles sacrées, des îles musées, des îles formol, des îles atoll, des îles balnéaires, des îles bleu-vert, des îles sauvages, des îles sans âge, des îles connues, Shikoku, et mêmes des îles où l'on pêche et l'on boit. Parmi ces miettes de terre, il y a Manabé Shima, une île dont on parle peu, mais où poussent très bien les poissons.
Ça tombe bien, je n'ai rien prévu cet été.

Mon avis :
Je crois que vous le savez déjà, je suis une petite groupie de Florent Chavouet : Tokyo Sanpo m'avait complètement séduite, un vrai coup de coeur, et je n'en attendais pas moins de Manabe Shima. Ne vous en faites pas, je n'ai pas été déçue. Semblable sur la forme mais différent sur le fond, Florent quitte cette fois Tokyo pour visiter une toute petite île entre Honshu et Shikoku, avec quelques centaines d'habitants, deux villages et plein de poissons. Attrapez un poulpe et venez voir de très près la vie de ses joyeux habitants.

Si Tokyo Sanpo était très riche en décors et en bâtiments, Manabe Shima est quant à lui riche en personnages et en poissons. Imaginez, un petit frenchy qui parle très mal japonais et qui débarque hors saison sur une île pas vraiment touristique, qui a failli de ne pas trouver de logement (heureusement qu'Hironobu lui loue une chambre bizarre du Santora, l'auberge de jeunesse pas encore ouverte), et qui se retrouve à vivre dans cette étrange petite communauté où tout le monde se connaît.

Les pages de présentation des personnages sont excellentes : chacun a le droit à son portrait, sa mini biographie (selon ce que Florent en a compris) et des anecdotes amusantes. De la famille Ingalls (mais à la mer) qui s'occupe du Santora (avec Colin, le chien qui croque la vie comme un chat) à Ikkyu-san, le propriétaire d'une petite échoppe qui passe son temps à lui faire boire du shoshu (de l'alcool de blé), en passant par le clochard (qui n'en est pas vraiment un) qui ne fait que lui crier dans les oreilles sans qu'il n'y comprenne rien, tous ont de sacrés caractères et histoires à raconter.

Florent devient un peu la mascotte locale et a alors la chance de participer à tout un tas d'activités : la pèche, la gym scolaire, les feux d'artifices, les films interminables sur l'histoire de Manabe au gori-gori, les pèlerinages dans les temples... on découvre avec lui tout un microcosme japonais où les tako (poulpes) et les crabes sont plus nombreux que les maisons, où tout le monde est plus ou moins pêcheur et où se lever à 5h est malheureusement la norme pour toutes les activités intéressantes. À la manière de "j'irais dormir chez vous", cette incursion dans le quotidien des modestes habitants d'une petite île est un vrai bonheur, on en redemande !

Quant au style de Florent, il n'a pas changé : du crayon de couleur, un peu de feutre parfois, et plein de dessins partout agrémentés d'une myriades d'annotations amusantes. Les petites blagues me font toujours mourir de rire ("Say you, say me...") - qu'ils sont bêtes ces japonais - et la diversité des situations est tout bonnement excellente. Le planning de la journée, les gangs de chats, les bastons de crabes, les jardins plein de légumes bizarres et la flopée de poissons locaux ("Dolado, Ah ah !"), on se réjouit d'être surpris à chaque nouvelle page. Et la carte géante dépliable, my my, quelle merveille ! Je me tâte à l'encadrer, c'est pour dire.


Si vous aimez le japon (ou pas), les chats et les poulpes (ou pas), les génocides de crevettes (si si), les blagues bêtes (ah si, ça il faut), Manabe est juste fait pour vous. Remède garanti contre la déprime et envie de voyage en option, c'est l'album parfait pour le petits curieux en herbe - et en sable, en cailloux...

Ma note : 10/10 (une merveille !)

N'oubliez pas, allez faire un tour sur le site ou le blog de Florent Chavouet pour succomber à votre tour, et jetez un oeil à Tokyo Sanpo si vous préférez la ville, vous ne serez pas déçus !

Reviews (8)

Le 7 mars 2011 à 11:44 , Erato a dit…

J'adore ta chronique et ton humour Lily XD
T'as oublié la façon dont le poulpe est utilisé lors d'un BBQ ^^ et celle dont Florent réussit à s'échapper des griffes du clochard (en lui demandant son nom) XD

Le 7 mars 2011 à 11:49 , Miss Spooky Muffin a dit…

Chuuuut tu vas gâcher le suspense !! :D
Pour le poulpe au BBQ, je n'ai pas pu, je préfère laisser le lecteur surmonter ce moment dramatique...

Le 7 mars 2011 à 16:06 , Véro a dit…

Quel enthousiasme ! Va falloir que je le piste à la bibliothèque !

Le 7 mars 2011 à 16:20 , Miss Spooky Muffin a dit…

Définitivement Véro, j'espère que tu le trouveras... et je ne promets pas que tu ne craqueras pas pour te l'acheter une fois lu ;)

Le 8 mars 2011 à 09:49 , Iluze a dit…

Il est dans ma wish list depuis sa sortie :).

Le 8 mars 2011 à 10:43 , Miss Spooky Muffin a dit…

Et j'espère qu'il rejoindra bientôt ta PAL !

Le 8 mars 2011 à 14:33 , Lalou a dit…

Ah la la, le complot continue...
Je l'ai cherché le week-end dernier, sans succès... mais je ne désespère pas ;)

Ta chronique est super chouette Lily, merci :)

Le 8 mars 2011 à 14:35 , Miss Spooky Muffin a dit…

Merci à toi ;) Le complot est partout, méfie-toi... on va te le faire acheter !!!

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan