jeudi 31 mars 2011

Le passage de la nuit,
de Haruki Murakami

Reçu le jeudi 31 mars 2011, 9 reviews

Résumé :
Dans un bar, Mari est plongée dans un livre. Elle boit du thé, fume cigarette sur cigarette. Surgit alors un musicien qui la reconnaît. Au même moment, dans une chambre, Eri, la sœur de Mari, dort à poings fermés, sans savoir que quelqu'un (ou quelque chose) l'observe. Autour des deux sœurs vont défiler des personnages insolites : une prostituée blessée, une gérante de love hotel, un informaticien désabusé, une femme de chambre en fuite ...

Mon avis :
Le temps d'une nuit, j'ai retrouvé Murakami pour un interlude poétique, contemplatif et un peu mystique d'une autre nuit, dans un ailleurs japonais, où une jeune fille va peupler ses heures de ténèbres de rencontres insolites. Perplexe, charmée et confuse à la fois, c'est toujours avec le même plaisir que je me suis plongée dans ses mots, à l’affût de ce brin de magie que l'auteur distille comme nul autre dans ces histoires d'apparence ordinaire.

Mari est assise à une table d'un restaurant quelconque ouvert pour la nuit, plongée dans un livre terriblement épais. Arrive Takahashi, un garçon avec qui elle était allée à la piscine des années plus tôt, en compagnie de sa sœur. Une discussion à sens unique plus tard, il repart, pour faire place quelque temps après à Kaoru, une connaissance de Takahashi, gérante de Love Hotel, qui a besoin de ses talents en chinois pour aider une prostituée blessée. Et pendant que Mari traverse cette nuit, sa sœur Eri dort, encore et toujours, tandis que dans la télé éteinte un homme sans visage la surveille...

Ce livre est sûrement une des choses les plus étonnantes qu'il m'ait été donné de voir. Le temps d'une nuit, de quelques minutes après minuit jusqu'à celles précédent le lever du jour, Murakami nous parle de deux sœurs, une qui ne veut pas dormir et une qui ne veut pas se réveiller. De son point de vue à la fois externe et omniscient, intégré à l'histoire mais ne pouvant y interagir, anonyme et universel, il nous dévoile les mystères des heures les plus noires de la nuit.

Et j'en ai encore froid dans le dos. D'un côté, Mari apporte avec elle un peu de lumière, un peu de vie dans ses dialogues, ses sentiments, ses histoires. On rencontre avec elle divers personnages, uniques, décrits avec une minutieuse précision, comme si ces petits détails avaient plus d'importance une fois la nuit tombée. Et de l'autre, Eri est dans les ténèbres, éclairée par l'inexplicable image de cet homme sans visage sur l'écran de la télévision éteinte, qui va lentement l'aspirer à lui.

Une seule nuit, c'est à la fois beaucoup pour si peu de pages, et pas assez pour tout comprendre. Murakami observe en silence, déduit, extrapole et philosophe, puis nous laisse y réfléchir par nous-mêmes. Lors de ces heures de nuit où notre instinct nous commande de dormir, savez-vous ce qu'il se passe vraiment ?

Ma note : 8/10

Pour les curieux, je ne vous invite pas à aborder Murakami par ce livre, à moins que vous vous sentiez l'âme insomniaque. Des histoires plus accessibles et mouvementées comme La fin des temps, La course au mouton sauvage ou encore Kafka sur le rivage seront sûrement de meilleurs départs !

Cette lecture compte pour In The Mood For Japan et Haruki Murakami Reading Challenge, youpi !

 ~ ~ 

Reviews (9)

Le 31 mars 2011 à 10:48 , Lalou a dit…

Je n'ai jamais lu de Murakami, même si j'ai déjà été très curieuse...
Je retiens le conseil, je ne commencerai pas par celui-là, mais j'en lirai un jour !

Le 31 mars 2011 à 11:23 , Hajar a dit…

Excellente chronique, décidément ce Murakami, j'en lirai plus d'un de ses livres ! Je suis entrain de lire "Kafka sur le rivage" et j'adore !

Le 31 mars 2011 à 11:39 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Lalou : Murakami c'est un classique, limite incontournable, je ne sais pas ce que tu attends pour commencer - et je te conseille personnellement les Chroniques de l'oiseau à ressort, c'est un genre qui pourrait te plaire.

@Hajar : Murakami, une fois qu'on commence, on ne peut plus s'arrêter. Bonne lecture avec Kafka !

Le 31 mars 2011 à 12:17 , Grazyel a dit…

J'aime beaucoup ton "Lors de ces heures de nuit où notre instinct nous commande de dormir, savez-vous ce qu'il se passe vraiment ?".. C'est à peine flippant ! XDD
J'avais pas mal aimé ce livre de Murakami, mais sur les 3 que j'ai lu de lui, ce n'est pas mon préféré. Même si, quelque part, ils m'ont tous apporté un sentiment similaire... et assez étrange. Je sais que j'avais finalement beaucoup apprécié Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil (d'ailleurs, je pense que c'était un bon livre pour commencer à lire Murakami !).
J'adore cet auteur en tout cas ! Il est vraiment exceptionnel. Et actuellement, je sais que je repense beaucoup à son livre : Après le tremblement de terre (c'était celui de Kobe).. Et je me dis : pourquoi vivent-ils à nouveau une catastrophe en ce moment ?...
Enfin bon.. J'ai le coeur brisé depuis le 11 mars de toute façon.

Le 31 mars 2011 à 12:54 , Miss Spooky Muffin a dit…

Franchement je l'ai trouvé flippant dans les passages sur Eri, tu ne comprends pas, il y a un type dans la télé qui grésille, vive les films d'horreurs asiatiques...
Ce n'est pas mon préféré non plus mais je pense qu'il faudrait tous les lire pour bien se rendre compte. J'ai hâte de lire Au sud de la frontière et Après le tremblement de terre, je les commanderai quand j'aurais terminé ceux en stock !
Je suis désolée aussi de ce qui leur arrive mais on ne peut rien faire contre la nature...

Le 31 mars 2011 à 15:36 , Culture a dit…

Je n'aurais qu'un mot : Miam !! Mais bon je vais encore me fair engueuler par M'ma Lalou si je craque.. alors je le lirais un jour peut-être :D

Le 31 mars 2011 à 15:40 , Miss Spooky Muffin a dit…

J'ai vu que tu avais craqué sur La course au mouton sauvage, commence par celui-là déjà, c'est que du bon ;)

Le 31 mars 2011 à 23:17 , SombrePlume a dit…

Va bien falloir que je me décide à réessayer un de ces jours :) T'en parles toujours de manière super, ça donne envie...

Le 1 avril 2011 à 10:17 , Miss Spooky Muffin a dit…

J'en parle de manière super parce que c'est super, qu'est-ce que tu crois ;)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan