mercredi 30 mars 2011

Howl's Moving Castle,
de Diana Wynne Jones

Reçu le mercredi 30 mars 2011, 14 reviews

Résumé :
Sophie est l'aînée des filles d'un chapelier fort réputé de la ville de Halle-Neuve, située dans le royaume d'Ingary. À la mort de leur père, les trois sœurs se voient obligées d'apprendre chacune un métier, et Sophie est tout naturellement désignée par sa belle-mère pour reprendre l'entreprise familiale. Dans le fond de l'atelier, le temps ne passe pas vite et on s'ennuie ferme à coudre des roses aux bonnets et des voilettes aux capotes de velours. Un jour pourtant, l'existence morne et solitaire de la jeune fille prend un tour inattendu lorsque la sorcière du désert lui rend visite et la transforme en vieille femme. Sophie se voit contrainte de quitter la ville et d'aller chercher fortune quand, sur sa route, un étrange château appartenant à un magicien nommé Hurle apparaît dans le paysage. L'homme a la terrible réputation de séduire les belles et de les croquer. Qu'à cela ne tienne, Sophie a bien l'intention de se faire adopter et de s'initier à la sorcellerie pour retrouver son apparence d'antan.

Mon avis :
J'ai toujours été une grande amatrice des films du Studio Ghibli, et c'est après avoir vu Le Château Ambulant que j'ai découvert qu'il était adapté de ce livre de Diana Wynne Jones, lu sur le moment et oublié depuis longtemps. C'est en croisant cette belle édition en VO (ainsi que les 2 volumes suivants) que j'ai eu envie de m'y replonger, et une lecture plus tard, me voici de retour au château du charmant Howl, de la têtue Sophie et de l'excellent Calcifer. Attrapez une bûche et embarquez sur le château ambulant !

Sophie, de par sa condition d’aînée, est convaincue que rien ne lui arrivera jamais de bon. Quand elle hérite de la boutique de chapeaux alors que ses sœurs rejoignent une sorcière et une boulangerie, elle se résigne à l'ennuyeuse carrière qui l'attend. Lorsque la sorcière des landes la transforme en petite vieille sans qu'elle ne sache trop pourquoi, elle se résigne à partir de la maison. Lorsqu'elle arrive au château ambulant de Howl, le réputé mangeur de cœurs, crasseux et dirigé par un démon du feu, elle se résigne à devenir sa femme de maison en espérant qu'il la libérera de son mauvais sort ; car Calcifer a fait un pacte avec elle : si elle perce le secret qui le retient auprès de Howl, il la délivrera de sa malédiction. Si seulement Howl arrêtait de la rendre folle à courir après les filles, à mentir à tout va et à l'envoyer salir son nom, elle aurait peut-être le temps d'y réfléchir...

Quel plaisir de retrouver le sorcier le plus odieux et charmant de l'Histoire ! Howl est toujours aussi superficiel, égoïste, égocentrique et caractériel, mais tout aussi attachant. Ses sautes d'humeurs sont un bonheur, autant que les petites piques qu'il envoie constamment à Sophie, et on se délecte de sa présence.

Calcifer est à égalité niveau charme, même s'il est moins remuant : un sacré démon qui n'a pas sa langue dans sa poche et une forte tête flamme qu'il est impossible d'ignorer. Si on ajoute cette tête de mule défaitiste et râleuse de Sophie, et ce pauvre Michael qui essaye de s'en sortir avec eux, impossible de rester indifférent aux personnages hauts en couleurs que dépeint l'auteur !



Surtout que les aventures ne manquent pas pour les voir évoluer : des sorts à préparer, le roi à rencontrer, une sorcière à éviter, des amourettes à raisonner, un homme-chien à sauver... la liste est longue et on n'a pas le temps de s'ennuyer. Le style de l'auteur est fluide et facile à suivre, agrémenté de chapitres courts aux titres amusants qui donnent envie de poursuivre la lecture. On regrette que quelques éléments soient passés sous silence ou certains lieux survolés bien trop vite, faisant perdre un peu de détails et de profondeur à l'histoire, mais le rythme soutenu évite de trop y penser, tout comme les petits indices lancés par Calcifer et Howl qu'on ne peut s'empêcher de recenser un peu partout.

Les illustrations en début de chapitre sont plaisantes, mais pour avoir vu le film d'abord, impossible de s’empêcher de penser aux personnages d'Hayao Miyazaki pour illustrer le roman. La version animée est plus inspirée qu'adaptée du livre, car si on y retrouve les personnages et évènements majeurs, beaucoup de situations sont différentes et on a presque l'impression de vivre d'autres aventures dans le même univers. L'interview de l'auteur à la fin de l'édition explique le choix de Miyazaki de parler de la guerre (alors qu'elle-même l'élude) et l'interprétation qu'il a fait de l'histoire. Si chaque oeuvre est plaisante à sa façon, j'avoue ne pas résister à la magie du film, plus focalisé sur l'action et l'aventure !

The dramaqueen

Que dire de plus sinon que ce livre est une oeuvre jeunesse incontournable, qui plaira à tous les âges, pleine de caractère, de magie, d'aventures et de sentiments. On a simplement hâte de savoir ce qui se passe après, et quelle chance, il y a justement un après ! Dans un mois, ce ne sera pas à Ingary mais au pays des Mille et une nuits qu'on retrouvera un peu de cette magie. En attendant, que diriez-vous d'un bon petit Miyazaki ?

Ma note : 9/10

Ce livre a été lu pour la première partie d'une lecture commune en VO où m'ont rejoint Heclea, Nathalie, Aily, Flo_boss, Bambi_Slaughter, FrenchDawn...

Je profite également de ce billet pour déplorer le départ de l'auteur il y a quelques jours, une grande dame de la littérature qui manquera à beaucoup et qui a laissée derrière elle une trace qui ne s'effacera pas de si tôt.

N'hésitez pas à lire le début sur Amazon !

Reviews (14)

Le 30 mars 2011 à 10:49 , Aily a dit…

The dramaqueen : qu'est-ce que tu as bien résumé le personnage avec ces deux mots :D Et j'adore l'image de Calcifer qui essaye de rester sur sa bûche ... halàlà que ce soit devant le film ou le livre, je vois qu'on a passé toutes les deux un bon moment !

Le 30 mars 2011 à 11:09 , Miss Spooky Muffin a dit…

Oui hein, une vraie dramaqueen ce petit magicien, je l'adore ^^ C'est un peu deux oeuvres différentes le film et le livre et je les aime toutes les deux, même si l'attachement envers les images est un peu plus fort je crois.

Le 30 mars 2011 à 11:25 , Aily a dit…

Je préfère aussi l'apparence des personnages dans le film que dans le livre, mais c'est surtout que j'ai du mal à imaginer Howl, Calcifer, etc autrement !

Le 30 mars 2011 à 11:34 , Lalou a dit…

Oh ca a l'air choueeeeeeeette !!


Vile tentatrice abominable. Voilà.

Le 30 mars 2011 à 11:58 , Lelf a dit…

Dramaqueeeeen. C'est trop ça. Quel personnage ! Quel univers ! Que je regrette vues les circonstances de ne pas avoir lu ce livre avec vous (et on en aurait parlé :p)

Le 30 mars 2011 à 12:49 , Aymeline a dit…

J'ai beaucoup aimé ce livre que j'avais lu avant de voir le film et du coup j'avais une idée différente des personnages même si Miyazaki en a fait une excellente adaptation. La suite est super aussi :)

Le 30 mars 2011 à 13:33 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Lalou : et fière de l'être :)

@Lelf : on en parlera quand tu le reliras j'espère ! Elle est vraiment très douée pour créer tout un tas d'univers et de personnages, je suis totalement charmée.

@Aymeline : c'est vrai que le contraste entre les personnages du film et du livre est assez saisissant, je pense que chacun choisit la représentation qu'il préfère. Et j'ai hâte de lire cette fameuse suite avec tout le bien qu'on en dit !

Le 30 mars 2011 à 21:30 , heclea a dit…

Ton billet m'aurait donné envie de lire ce livre si ce n'était pas déjà fait ;)
Et par contre, il va me faire me jeter sur l'animation qu'Aily m'a gentiment prêtée !

Le 30 mars 2011 à 22:01 , Sita a dit…

Gnnn, ces personnages, je les aime d'amour <3
Pareil que toi, j'arrive pas à me sortir les designs de Miyazaki de la tête, il les a tellement bien représentés (surtout Calcifer, il est rigolo-mignon-creepy tout ça en même temps !)

Et j'aime mieux la Sophie de DWJ, elle est plus badass en sorcière qui contrôle la maisonnée :D
(Sita, va faire ta chronique au lieu de dire des bêtises)

Le 30 mars 2011 à 23:25 , Flo_boss a dit…

Une très chouette découverte pour moi, mais on dirait qu'elle t'a encore plus marqué que moi!!! Pour ma part, je reste un inconditionnel des Chrestomanci qui sont pour moi le masterpiece de l'auteur... que je vais regretter tout autant que toi...

Le 30 mars 2011 à 23:49 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Heclea : bonne nouvelle, je n'ai même pas besoin de te convaincre, et Aily fait tout le boulot pour le dvd. J'espère que tu aimeras le film !

@Sita : Gnnn aussi, c'est ça quand c'est bon, on ne peut qu'en redemander. Et j'aime aussi beaucoup plus le mignon Calcifer que le monstre de l'illustration du livre :S Mais c'est vrai que Sophie badass, c'est classe aussi, elle manque un peu de punch dans l'anime ;)

@Flo : oui, je crois que j'ai vraiment été très emballée par le style, j'ai hâte de poursuivre la série, mais aussi commencer les Chrestomanci qui me font sérieusement de l'oeil depuis le temps !

Le 31 mars 2011 à 11:28 , Nathalie a dit…

Comme toi j'ai beaucoup aimé les personnages et l'atmosphère générale de la maison de Howl : rien que du bordel joyeux :D

Le 12 avril 2012 à 13:41 , Luna a dit…

J'ai adoré ce premier tome : je pense bien que je vais m'offrir les trois en version VO :)

Le 11 novembre 2012 à 19:31 , Frankie a dit…

J'ai trouvé cette histoire super ! Je connaissais déjà le film de Miyazaki et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié de la lire. J'adore le terme Drama queen pour qualifier Howl, c'est exactement ça ! :D

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan