samedi 26 février 2011

Les voyages de Gulliver,
de Rob Letterman

Reçu le samedi 26 février 2011, 4 reviews

Synopsis :
Lemuel Gulliver, modeste employé au service courrier d'un journal new-yorkais, rêve de devenir grand reporter. Après avoir menti pour se voir confier la rédaction d'un article sur le triangle des Bermudes, il fait naufrage et se réveille sur Lilliput, une terre mystérieuse peuplée d'êtres minuscules.

Mon avis :
J'avais dit que j'irais, j'y suis allée... on ne peut pas dire que je sois époustouflée du résultat mais il faut admettre que Jack Black est fidèle à lui-même. Humour gras, mec un peu pitoyable, jolie fille, mensonges et happy end héroïque... rien de neuf sous le soleil, mais il y a matière à se détendre avec un demi-kilo de pop-corn en rigolant bêtement de temps à autre.

Gulliver est le nullos du courrier, celui que personne ne voit et qui a un coup de foudre pour la fille en charge de la rubrique voyage qu'il n'ose pas avouer. Quand un petit nouveau lui pique pratiquement son poste, il ne trouve rien de mieux que d'impressionner la fille en se faisant passer pour un reporter, et se retrouve au milieu du triangle des Bermudes pour en faire un article. De là, il va atterrir chez les Lilliputiens, et à grand coup de mensonges, devenir le héros de toute une nation ; sauf que bien sûr, tout ne va pas se passer comme prévu...

Je connaissais l'histoire de Gulliver sans avoir lu l'œuvre originale, et si le fond se rapproche fortement de ce à quoi on s'attend, la forme quant à elle recèle des surprises. L'exploitation du moderne est faite à outrance : la vie de Gulliver est un mélange de Star Wars, Titanic, Marvel et autres joyeusetés du 7ème art. Je ne pense pas que le personnage du roman avait un iPhone en arrivant sur l'île... mais soit, c'est une comédie moderne qui joue sur les références, pas de quoi en faire un plat.

Le seul problème, c'est qu'il n'y a pas grand chose pour rattraper une forme assez légère. Le fond est attendu, les rebondissements légers, la fin frise le ridicule et on se serait bien passé de la chanson aussi inutile qu'incongrue. Les personnages ne sont pas mauvais, mais Black ne sait jouer QUE Black, le mec nul et marrant, encore et toujours ; même chose pour Jason Segel (Marshal de How I met Your Mother), il joue le même rôle que dans la série, le mec naïf et marrant. Bah alors, et le renouvellement dans tout ça ? Où est le challenge ?

Voilà, une comédie prévisible et classique, ne vous attendez à rien de plus. Elle est marrante, elle est divertissante, elle fait passer le temps, elle est même en 3D. Mais non, elle ne vaut pas une place à 13€, alors sortez vos coupons de réduction, vous risqueriez d'être déçus sinon !

Ma note : 5,5/10



Titre original : Gulliver's Travels
Long-métrage américain
Genre : Aventure , Comédie
Durée : 01h25min
Année de production : 2010
Distributeur : Twentieth Century Fox France
Date de sortie en France : 23 février 2011

Reviews (4)

Le 26 février 2011 à 12:28 , Erato a dit…

Ca a l'air non prise de tête (et la bande annonce est sympa ^^), mais j'ai d'autres films à voir : Le discours d'un roi (!!!) et pitet Sex Friends, pour ce week end ^^ Parce que la semaine prochaine, c'est Rangoooooooooo *.*

Le 28 février 2011 à 11:46 , Miss Spooky Muffin a dit…

C'est vrai que c'est non prise de tête mais je crois que j'aurais préféré voir The king's speech, surtout après tout le teasing de Lyra... prochaine fois !
Mais Era, Rango ça ne sort pas la semaine prochaine... (je t'ai tellement donné envie que l'impatience te gagne ? ^^)

Le 28 février 2011 à 12:00 , Lalou a dit…

Genre...
Non =D

Ca me dit rien, mais rien de rien quoi. J'ai vu les bandes annonce au ciné, à la TV... et non =D

Et ton avis confirme, donc tout va bien ;)

Le 28 février 2011 à 12:52 , Miss Spooky Muffin a dit…

Ce n'est pas moi qui essaierai de te convaincre d'y aller en tout cas, même si c'était sympa, c'est loin d'être indispensable ;)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan