dimanche 5 décembre 2010

The Undrowned Child, de Michelle Lovric

Reçu le dimanche 5 décembre 2010, 7 reviews

Résumé :
C'est le début du 20ème siècle ; l'âge du progrès scientifique. Mais pour Venise, le futur n'a pas bonne mine : une conférence de scientifiques se rassemble pour traiter de ses problèmes, dont les parents de la jeune Teodora. Quelques jours après leur arrivée, celle-ci découvre la vie secrète de Venise : un monde où les sirènes à la langue bien pendue dirigent une imprimerie de contrebande, où les bons et mauvais fantômes hantent les rues et où les libraires se transforment en chats. Une bataille contre des forces déterminées à détruire la ville une bonne fois pour toutes s'ensuit, et seule Teo, l'enfant sauvé des eaux lorsqu'elle était bébé, peut aller "entre les couches" pour combattre le mal et restaurer l'ordre.

Mon avis :
Dire que j'organise la première lecture commune en VO de Livraddict et que je suis en retard ! Heureusement que ce n'est que de quelques heures... Si j'ai été séduite par la couverture de ce livre en la voyant à la librairie fantastique de Stockholm, et par son intriguant résumé sur Venise et les sirènes, il n'est sans doute pas le plus aisé pour se mettre à la lecture en anglais !

Teodora, douze ans, adoptée par un couple de scientifiques napolitains (comme le gâteau), découvre pour la première fois une Venise qui la fascine depuis toujours. Avec ses étranges talents - comme lire à l'envers ou voir les mots apparaître au dessus de la tête des gens quand ils parlent - elle va découvrir les petits secrets de la ville avec Renzo, un Vénitien fier de l'être et féru d'histoire. Mais dès ses premiers pas, elle va apprendre que la ville est menacée par un tyran du passé, et que c'est à elle de la sauver avec l'aide des créatures mystérieuses qui peuplent le lagon.

Je dois dire que c'est la première fois que je me paye un si beau voyage à Venise ! Non avare de descriptions et utilisant sans hésiter des noms et termes italiens, l'auteur nous fait voyager dans la vieille ville, de ses parcs à ses palais, et on en prend plein les yeux. Le petit dossier de fin retraçant le périple des héros à travers Venise et nous informant de ce qu'on peut encore y voir est un vrai plaisir, qui m'a donné la furieuse envie d'aller jeter un œil au Campanile et de chercher les sculptures de lions sur les places célèbres !

Sous ce charme touristique se cache tout de même une bonne histoire, somme toute classique pour le genre, où deux enfants doivent sauver la ville d'un tyran et de ses maléfiques minions. On se laisse porter au fil de leurs pérégrinations sans trop de surprise, mais sans s'ennuyer non plus, aussi bien grâce aux chapitres courts qu'aux réguliers changements de décor - peut-être un peu trop réguliers parfois, sans y mettre assez de concentration on s'y perd facilement !

Et il faut dire que les personnages n'y mettent pas trop du leur pour que l'on s'y retrouve ! Du côté des gentils, ça va encore ; Teodora est une héroïne comme on n'en voit que dans les livres, jeune mais érudite, courageuse et aventureuse (un modèle de petite fille), alors que Renzo est un "gentleman" qui va avoir l'occasion de remettre en cause ses préjugés et idées conçues lors de cette aventure initiatique. On retient aussi Lussa, la chef des sirènes qui parlent comme des marins et se gavent d'épices, et le professeur Marìn (malgré son rôle bref et intense), mais la flopée de noms italiens de leurs compères sont impossibles à mémoriser. Et du côté des vilains, c'est une catastrophe ! À part Tiepolo qu'on voit à toutes les pages, les autres ne sont qu'un flou indistinct de vagues descriptions et de noms en -o. Dommage, car nombre d'entre eux étaient intéressants - leur surnombre leur aura desservi !

L'ambiance du livre est tout de même originale, riche en rebondissements, et les fantômes et autres loup-garous sont loin de l'image gentillette qu'on leur prête parfois ! À vrai dire, dès la première description du boucher fantôme décapité et mutilé, je me suis demandée si je laisserai un enfant lire quelque chose d'aussi glauque. Beaucoup de questions restent elles aussi sans réponse et quelques éléments sont trop peu exploités pour être crédibles, malheureusement.
Trop compliqué pour les enfants et trop fouillis pour les adultes, ce livre aura sans doute un peu de mal à conquérir son public - si ce n'est les amoureux de Venise, qui eux ne manqueront pas de succomber une fois de plus à ses charmes !

Ma note : 7/10

Et pour encourager tous les braves et nombreux petits lecteurs qui ont participé à cette aventure anglophone, allez faire un tour sur les chroniques de Erato, Flo_boss, Sita, Nathalie, Avalon et Sabaha.

Reviews (7)

Le 5 décembre 2010 à 10:10 , Erato a dit…

Ca m'a donné envie d'aller visiter Venise ^^
Merci pour cette LC !

Le 5 décembre 2010 à 15:52 , Flo_boss a dit…

Effectivement, à partir d'un certain moment, l'histoire devenait un peu "fouillie". Dommage, car l'idée de base est plutôt bien!
Merci pour l'organisation de cette LC :)

Le 6 décembre 2010 à 10:30 , Sabaha a dit…

Merci pour cette suggestion de lecture, MSM. Moi j'ai aimé, c'est peut-être la magie de Venise qui a opéré !

Le 6 décembre 2010 à 11:11 , Miss Spooky Muffin a dit…

Merci à tous d'avoir participé, j'espère que la prochaine fera un peu plus l'unanimité ;)

Le 6 décembre 2010 à 22:17 , Sita a dit…

C'est dommage que l'auteur ait voulu nous en mettre pleins les yeux, parce qu'au final, à part son tour de Venise qui donne envie, ça nous a tous plus perdus que conquis !
Les noms italiens m'ont moi aussi perturbée, et puis surtout leur manière d'être tous appelés "Doge", je croyais que c'était leurs prénoms au début xD ça manquait parfois de notes de bas de page ;)

Le 8 décembre 2010 à 00:20 , Flof13 a dit…

la couverture est très jolie, je crois que je me laisserais tenter s'il paraît en français (je suis paresseuse pour lire en VO alors que je peux !!)

Le 17 décembre 2010 à 17:27 , Melleaurel a dit…

La couverture est splendide !! Par contre je ne sais si j'aurai le courage de le lire en V.O....

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan