jeudi 23 décembre 2010

Tron L'héritage,
de Joseph Kosinski

Reçu le jeudi 23 décembre 2010, 4 reviews
Synopsis :
Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s'engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais...

Mon avis :
Je ne vous ai pas menti dans ma rubrique Movies Addict : des dix films que je vous ai présentés, j'en ai vu et chroniqué... 10 ! Et le dernier de l'année ne sera autre que le dernier de la liste, Tron Legacy, "le monument geek de l'année, et en 3D s'il vous plaît". Rien que pour Daft Punk en Dolby Surround, il mérite le détour !

Je ne vais pas m'étendre sur le scénario : Flynn senior a disparu quand Sam était petit, lui laissant son entreprise sur les bras, que celui-ci s'amuse plus à saboter qu'à gérer. Mais lorsqu'il retourne à la vieille salle d'arcade familiale suite à un mystérieux appel, il se retrouve numérisé dans la Matrice créée par son père. Ce dernier, prisonnier depuis que Clu a pris le contrôle des programmes, va se joindre à son fils pour en ressortir et emmener avec eux la mystérieuse Quorra.

Si vous vous demandez pourquoi je ne m'étends pas dessus, c'est qu'il n'a vraiment rien de sensationnel : Sam entre dans la matrice, veut en ressortir, rencontre son père, veut le ramener avec lui, le méchant s'interpose. Je vous fais grâce du spoil de fin mais ne vous attendez pas à la révélation du siècle...
Heureusement pour ce film, on s'en moque un peu de son scénario. Parce que les acteurs sont bons, que les filles sont hot (blondes, brunes, faites votre choix...), que l'ambiance noire/bleue/orange est délirante et jouissive et que la musique, mes amis, la MUSIQUE à elle seule vous fait tenir jusqu'à la fin du générique.
La scène dans le club de l'hilarant Castor où Mr Daft & Punk nous font l'honneur de leur présence est excellente, et même si on ne se sent pas transcendé en sortant de la séance, ça reste du bon vieil entertainement classique comme on l'aime.
Après, si l'électro vous donne des maux de tête que vous êtes fan d'Autant en emporte le vent, ne vous attendez pas non plus à des miracles...

Ma note : 8/10

Une dernière exclu (les français vont devoir patienter) pour boucler l'année en beauté... rendez-vous bientôt pour le Movies Adddict session 2011 !



Titre original : Tron Legacy
Long-métrage américain
Genre : Science fiction , Action , Aventure
Durée : 02h07min
Année de production : 2010
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures France
Date de sortie en France : 9 février 2011

Lire la suite

mardi 21 décembre 2010

Coraline,
de Neil Gaiman

Reçu le mardi 21 décembre 2010, 8 reviews
Résumé :
Coraline vient d'emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n'ont pas le temps de s'occuper d'elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique, et pourtant...

Mon avis :
Je fais rarement les choses à l'envers mais cette fois-ci, impossible de résister à aller voir le film à sa sortie, et voilà maintenant que je lis le livre... pas de surprise sur l'histoire mais le plaisir de relire les mots de Gaiman est toujours aussi incomparable, sans compter que de nombreuses histoires faisaient suite à Coraline dans cette édition ! Un livre pour enfants qui fait peur mais pas trop, comme peu savent les faire...

...Coraline...
Coraline (que tout le monde s'évertue à appeler Caroline) vient d’emménager dans une vieille maison, pleine de recoins et secrets, avec un jardin des plus propices à l'exploration des voisins étonnement loufoques. En passant par une porte suposée condamnée, elle va atterrir dans une autre maison, où l'attendent d'Autres parents et d'Autres voisins, bien plus étranges et dangereux qu'elle s'y attendait...

La magie Gaiman (on devrait faire copyrighter cette formule) agit une fois de plus dans cette histoire, à la fois terre à terre et merveilleuse, vue à travers les yeux d'une petite fille aventurière qui est bien décidée à se libérer de sa maléfique Autre maman. La quête et son dénouement sont classiques mais racontés avec brio et simplicité, parfait pour accrocher les plus jeunes et replonger les autres dans l'enfance. La noirceur de l'ambiance et certains détails glauques feront froid dans le dos aux moins téméraires, mais rien de tel pour se faire peur avec plaisir !

...The case of the Four and Twenty Blackbirds...
En quelques pages, Gaiman retrace le meurtre d'Humpty Dumpty, poussé de son mur par un mystérieux individu. De la reine de cœurs aux habitant du pays des merveilles, l'inspecteur va collecter de loufoques indices dans cette amusante histoire dérivée de l'univers de Lewis Carroll.

...Troll bridge...
Une histoire extraordinaire (au sens littéral) et touchante d'un petit garçon qui rencontre un troll sous un pont et le convainc de ne pas manger sa vie tout de suite, lui promettant de revenir lorsqu'il aura eu une vie plus riche. La fin est étonnante !

...Don't ask Jack...
Dans la veine de Coraline, une histoire très sombre d'un jouet maléfique qui maudit les enfants... courte mais mémorable.

...How to sell the Ponti Bridge...
Les rois de l'arnaque se retrouvent pour discuter de leurs meilleurs coups et des arnaques impossibles à mener, comme vendre le pont Ponti. Jusqu'à ce que l'un d'eux se vante de l'avoir fait et leur raconte en détail le procédé de l'arnaque... une histoire excellente à raconter encore et encore !

...October in the chair...
La magie revient lors de cette réunion des mois de l'année. L'honneur est à Octobre de raconter une histoire et il narre celle d'un petit garçon rencontrant un jeune fantôme avec lequel il va se lier d'amitié et découvrir que de sombre choses se trament autour d'eux... une fin surprenante et nostalgique, qui donne envie d'avoir une suite !

...Chivalry...
L'humour est de mise dans cette nouvelle, au sujet d'une vieille dame ayant trouvé le Graal dans une boutique de seconde main et harcelée par un chevalier en armure pour qu'elle le lui échange contre un autre trésor. Drôle, étonnant, ma nouvelle préférée à ce jour !

...The price...
Gaiman parle de lui et de ses chats, dont le chat noir qui défend chaque nuit son territoire contre de mystérieux agresseur... touchant et un peu effrayant, bientôt adapté au cinéma par Christopher Salmon (vidéo de présentation).

...How to talk to girls at parties...
Une autre nouvelle bientôt adaptée en long métrage, complètement déjanté, où un garçon timide va se forcer à discuter avec les filles d'une soirée un peu spéciale.

...Sunbird...
Ma seconde favorite du recueil, celle du club des gourmets qui cherche l'aliment ultime qu'ils n'ont jamais goûté. Le membre le plus étrange de leur confrérie, ZT Crawcrustle, leur propose alors de partir en Afrique pour déguster le légendaire Sunbird, et découvrir l'antique secret du club.

...The Witch's headstone...
Un extrait de l'Étrange vie de Nobody Owens, lorsque celui-ci rencontre la sorcière pour la première fois. Toujours aussi bien.

...Instructions...
Et pour terminer, le poème désormais disponible en album illustré par Charles Vess, Instructions, la conclusion parfaite !


Ma note ? Malgré quelques histoires moins prenantes (et plus effrayantes !) que d'autres, il mérite bien 8,5/10. Le film d'animation Coraline est un must-see, bien sûr !

Deuxième livre pour le challenge Alice au Pays des Merveilles, que je vais finir en retard... aïe aïe !

Lire la suite

dimanche 19 décembre 2010

Harry Potter et les Reliques de la Mort
(partie 1), de David Yates

Reçu le dimanche 19 décembre 2010, 7 reviews
Synopsis :
Le pouvoir de Voldemort s'étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d'espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix.

Mon avis :
Impossible de nier qu'il y a eu hésitation au moment d'aller voir le nouveau Harry Potter : entre les précédents qui n'étaient pas tous très convaincants, la tempête de neige qui règne et la première moitié du volume pas des plus passionnantes dans mon souvenir, il a fallu la persuasion de plusieurs avis très positifs pour y aller. Finalement, je les rejoins !

Je n'ai pas besoin de vous raconter de quoi parle ce film, j'espère... bien peu sont ceux qui le verront sans déjà savoir de quoi il en retourne, mais sans doute beaucoup comme moi auront le droit à quelques surprises grâce à leur mémoire défaillante. Je me réjouis de ne pas avoir relu le livre juste avant, pas besoin de "ils ont oublié ci, ils ont omis ça" cette fois-ci !

Harry et ses deux amis ont bien grandi et ont appris à jouer depuis, Dieu merci - Ron est juste toujours aussi roux, mais on ne peut pas tout avoir ! L'inquiétude et l'énervement des personnages était très bien retranscrite, et même si quelques explications faisaient défaut sur l'effet des Horcruxes sur le caractère, on retrouve bien l'ambiance du livre dans ce film. Sombre, difficile, prenante...

Car bizarrement, je l'ai trouvé bien plus prenant que les précédents, alors que toutes la partie centrale de ce dernier tome (dans la forêt) m'avait plutôt ennuyée à la lecture. Le réalisateur a su mettre en avant les moments les plus intéressants, et malgré quelques longueurs sous la tente on se délecte des rebondissements ! Les acteurs secondaires y sont eux aussi pour beaucoup, que ce soit les agents du ministère dont ils empruntent l'identité (hilarant la démarche de Harry en Albert !), les mangemorts plus convaincants que jamais (Bellatrix mon amour) et même les elfes de maison !

Un excellent moment passé à se ronger les ongles, à sursauter maintes fois, à rire aussi, dont j'attends la suite avec une impatience insoupçonnée. Ne relisez pas l'histoire avant surtout, c'est encore meilleur !

Ma note : 9/10



Titre original : Harry Potter and the Deathly Hallows - Part 1
Long-métrage américain , britannique
Genre : Fantastique , Aventure
Durée : 02h25min
Année de production : 2010
Distributeur : Warner Bros. France
Date de sortie en France : 24 novembre 2010

Lire la suite

lundi 13 décembre 2010

L'énigme dévoilée

Reçu le lundi 13 décembre 2010, 10 reviews
À l'occasion de l'anniversaire du blog, une petite énigme était à résoudre, et je suis sure que les courageux participants (que je remercie d'avoir tenté leur chance) meurent d'envie de savoir s'ils ont remporté la solution de cette énigme...

Mais avant tout, vous la connaissez cette solution ?





Un petit rappel des indices... avec leur réponse :

1. Mon auteur est anglais et un habitué de ce blog : Neil Gaiman bien sûr !
2. Je ne suis pas dans votre langue : eh non, malheureusement je suis en anglais...
3. Je me glisse facilement dans une bibliothèque : normal, je suis tout fin, comme un comics !
4. Mes pages sont décorées par un illustrateur de comics : le talentueux Charles Vess
5. Je suis dans la PAL de cette blogueuse : vous êtes tous allés sur Livraddict, n'est-ce pas ?



La réponse était donc :


Stardust, de Neil Gaiman !



Beaucoup ont hésité avec Fragile Things mais il n'est ni illustré ni se glisse facilement dans la bibliothèque, c'est plutôt un beau pavé...


Bravo tout de même aux participants ! Et le gagnant est...



Lalou ! Je ne sais pas si l'affreux chapeau a été sensible à ta prière mais tu repars avec ce bel exemplaire de Stardust... et si on se faisait une lecture commune dessus une fois que tu l'auras reçu ?

À l'an prochain pour les 2 ans j'espère !

Lire la suite

mardi 7 décembre 2010

Seven Days: Monday -> Thursday,
de Venio Tachibana et Rihito Takarai

Reçu le mardi 7 décembre 2010, 6 reviews
Résumé :
Il paraît que Touji Seryou, un des garçons les plus populaires de l'école, sortirait avec quiconque le lui demande le lundi matin. Mais ce lundi matin là, la première personne qu'il recontre devant le portail n'est autre que Yuzuru Shino, le sempai de Seryou au club de tir à l'arc.
Sur un coup de tête, et conscient de sa réputation, Shino va lui demander de sortir avec lui en pensant lui faire une blague, mais imaginez sa surprise lorsque Seryou accepte !
En contrepartie, cependant, si Seryou sort avec la première personne qui le lui demande le lundi matin, celle-ci a une semaine pour qu'il tombe amoureux d'elle, sinon il la quittera. Seryou est un petit ami avec une date d'expiration, mais Shino sera-t-il l'exception à la règle ?

Mon avis :
S'il y a quelque chose que j'apprécie quand je termine un livre (que ce soit un manga ou autre), c'est de me sentir frustrée à la dernière page, d'être impatiente de lire la suite et d'y repenser sans y réfléchir parce qu'il m'a marquée. Et contre toute attente, c'est exactement l'effet que m'a produit ce manga : la surprise de voir que ce n'est que le premier volume (oui, je ne sais pas lire la couverture, et alors ?), l'agréable frustration de vouloir savoir ce qui va se passer ensuite, et l'image persistante qu'il m'a laissé. Pour un volume choisi au hasard à la tête de la couverture, c'est pratiquement un miracle.

L'histoire est celle de Shino Yuzuru, lycéen dans un établissement anciennement réservé aux filles qui se fait toujours aborder grâce à son physique et rejeter à cause de sa personnalité qui ne correspond pas à leur attentes. Lassé de devoir faire semblant d'être quelqu'un qu'il n'est pas, il croise un lundi matin Seryou Touji, le beau gosse de l'école, réputé pour sortir avec la première personne qui le lui demande chaque semaine. Par curiosité, il va lui demander de sortir avec lui, et découvrir une facette du jeune homme qu'il ne soupçonnait pas...

À priori, rien de sensationnel dans cette histoire : des étudiants qui sortent ensemble "pour le fun" et dont les sentiments vont se développer... et pourtant, en quatre jours seulement, on s'attache à eux comme ce n'est pas permis. Yuzuru et son sale caractère sont aussi pénibles qu'adorables, et le mystérieux Seryou, avec son air toujours dans la lune et son romantisme à l'ancienne, se révèle plus profond qu'attendu. Pas de coup de foudre ni de réplique à l'eau de rose entre eux : Yuzu se joue de son nouvel ami, dont il oublie souvent qu'ils sont sensés sortir ensemble, et n'hésite pas à se moquer de son apparente naïveté, alors que Seryou se rend compte que pour la première fois, il ne va peut-être pas avoir à supprimer son numéro de son répertoire à la fin de la semaine...

Côté illustrations, la couverture m'avait déjà laissée une bonne impression : on voit rarement un décor aussi travaillé et des personnages dans les tons sombres sur ce genre de manga, et le changement fait du bien. Au fil des pages, la mangaka a gardé son goût pour les décors en soignant chaque environnement, une agréable surprise. Les personnages ne sont pas parfaits mais leurs traits expressifs (les séances de kyudo sont complètement *whoua*), et leurs yeux presque translucides donnent une impression mystique qui colle assez bien à l'ambiance.

Si on considère qu'en plus, les filles de cette histoire sont de vrais personnages avec des caractères bien trempés, ce serait dommage de passer à côté d'une telle bouffée de fraîcheur ! Les amateurs de sexe seront un peu déçus mais il reste encore toute la fin de la semaine... d'ailleurs, il arrive quand ce volume 2, hein ?!

Ma note : 8,9/10 (je chipote)

Par ici pour mon avis sur le second tome !

Un extrait en français est disponible sur le site de Manga Sanctuary.

Et un premier volume pour le challenge manga, un !





Lire la suite

lundi 6 décembre 2010

Happy birthday to... me!

Reçu le lundi 6 décembre 2010, 24 reviews
Eh oui... moi qui suis généralement incapable de m'occuper de quelque chose comme un blog sur le long terme (quand on voit ma régularité à mettre à jour mon site, je crois que ça en dit déjà long), je suis la première surprise de voir que ce petit blog tient la route depuis un an déjà ! Sans compter qu'on frôle les 100 posts et 550 commentaires... qui l'aurait cru ? Sûrement pas moi !




Ce que je retiendrai de cette année... c'est que j'ai lu plus de livres que lors des cinq années précédentes au moins, certains franchement nuls, d'autres bizarres, et des qui m'ont bouleversifiée comme dirait Lelf. Une chose est sûre, je n'en aurais jamais connu la plupart sans Livraddict et sa merveilleuse communauté, dont je dois la découverte à ma chère Nathalie ! La blogosphère littéraire m'était inconnue il n'y a pas si longtemps et j'y ai trouvé tout un tas de petits trésors, de viles tentations, de talents en herbe et de passionnés en tous genres, qui m'ont donné de quoi combler un temps libre que je n'avais pas vraiment... mais comment les en blâmer ?

D'ailleurs, puisqu'on est dans les remerciements, en l'honneur de tous ceux qui suivent régulièrement ce blog (et les autres), qui laissent des commentaires à leur passage ou non, j'ai pensé vous offrir une petite énigme... à la clef, la réponse à l'énigme à gagner ! Tout le monde peut participer, la seule règle étant de vraiment vouloir gagner le lot. Et si vous l'avez déjà, on n'aide pas les autres pour autant !

The Riddle


1. Mon auteur est anglais et un habitué de ce blog
2. Je ne suis pas dans votre langue
3. Je me glisse facilement dans une bibliothèque
4. Mes pages sont décorées par un illustrateur de comics
5. Je suis dans la PAL de cette blogueuse

Qui suis-je ?

Envoyez vos réponses par mail à l'adresse spooffin[at]gmail[dot]com avant le 12 décembre minuit pour participer au tirage au sort !

Et à dans un an pour le prochain anniversaire j'espère !

Lire la suite

dimanche 5 décembre 2010

The Undrowned Child, de Michelle Lovric

Reçu le dimanche 5 décembre 2010, 7 reviews
Résumé :
C'est le début du 20ème siècle ; l'âge du progrès scientifique. Mais pour Venise, le futur n'a pas bonne mine : une conférence de scientifiques se rassemble pour traiter de ses problèmes, dont les parents de la jeune Teodora. Quelques jours après leur arrivée, celle-ci découvre la vie secrète de Venise : un monde où les sirènes à la langue bien pendue dirigent une imprimerie de contrebande, où les bons et mauvais fantômes hantent les rues et où les libraires se transforment en chats. Une bataille contre des forces déterminées à détruire la ville une bonne fois pour toutes s'ensuit, et seule Teo, l'enfant sauvé des eaux lorsqu'elle était bébé, peut aller "entre les couches" pour combattre le mal et restaurer l'ordre.

Mon avis :
Dire que j'organise la première lecture commune en VO de Livraddict et que je suis en retard ! Heureusement que ce n'est que de quelques heures... Si j'ai été séduite par la couverture de ce livre en la voyant à la librairie fantastique de Stockholm, et par son intriguant résumé sur Venise et les sirènes, il n'est sans doute pas le plus aisé pour se mettre à la lecture en anglais !

Teodora, douze ans, adoptée par un couple de scientifiques napolitains (comme le gâteau), découvre pour la première fois une Venise qui la fascine depuis toujours. Avec ses étranges talents - comme lire à l'envers ou voir les mots apparaître au dessus de la tête des gens quand ils parlent - elle va découvrir les petits secrets de la ville avec Renzo, un Vénitien fier de l'être et féru d'histoire. Mais dès ses premiers pas, elle va apprendre que la ville est menacée par un tyran du passé, et que c'est à elle de la sauver avec l'aide des créatures mystérieuses qui peuplent le lagon.

Je dois dire que c'est la première fois que je me paye un si beau voyage à Venise ! Non avare de descriptions et utilisant sans hésiter des noms et termes italiens, l'auteur nous fait voyager dans la vieille ville, de ses parcs à ses palais, et on en prend plein les yeux. Le petit dossier de fin retraçant le périple des héros à travers Venise et nous informant de ce qu'on peut encore y voir est un vrai plaisir, qui m'a donné la furieuse envie d'aller jeter un œil au Campanile et de chercher les sculptures de lions sur les places célèbres !

Sous ce charme touristique se cache tout de même une bonne histoire, somme toute classique pour le genre, où deux enfants doivent sauver la ville d'un tyran et de ses maléfiques minions. On se laisse porter au fil de leurs pérégrinations sans trop de surprise, mais sans s'ennuyer non plus, aussi bien grâce aux chapitres courts qu'aux réguliers changements de décor - peut-être un peu trop réguliers parfois, sans y mettre assez de concentration on s'y perd facilement !

Et il faut dire que les personnages n'y mettent pas trop du leur pour que l'on s'y retrouve ! Du côté des gentils, ça va encore ; Teodora est une héroïne comme on n'en voit que dans les livres, jeune mais érudite, courageuse et aventureuse (un modèle de petite fille), alors que Renzo est un "gentleman" qui va avoir l'occasion de remettre en cause ses préjugés et idées conçues lors de cette aventure initiatique. On retient aussi Lussa, la chef des sirènes qui parlent comme des marins et se gavent d'épices, et le professeur Marìn (malgré son rôle bref et intense), mais la flopée de noms italiens de leurs compères sont impossibles à mémoriser. Et du côté des vilains, c'est une catastrophe ! À part Tiepolo qu'on voit à toutes les pages, les autres ne sont qu'un flou indistinct de vagues descriptions et de noms en -o. Dommage, car nombre d'entre eux étaient intéressants - leur surnombre leur aura desservi !

L'ambiance du livre est tout de même originale, riche en rebondissements, et les fantômes et autres loup-garous sont loin de l'image gentillette qu'on leur prête parfois ! À vrai dire, dès la première description du boucher fantôme décapité et mutilé, je me suis demandée si je laisserai un enfant lire quelque chose d'aussi glauque. Beaucoup de questions restent elles aussi sans réponse et quelques éléments sont trop peu exploités pour être crédibles, malheureusement.
Trop compliqué pour les enfants et trop fouillis pour les adultes, ce livre aura sans doute un peu de mal à conquérir son public - si ce n'est les amoureux de Venise, qui eux ne manqueront pas de succomber une fois de plus à ses charmes !

Ma note : 7/10

Et pour encourager tous les braves et nombreux petits lecteurs qui ont participé à cette aventure anglophone, allez faire un tour sur les chroniques de Erato, Flo_boss, Sita, Nathalie, Avalon et Sabaha.


Lire la suite

mercredi 1 décembre 2010

Résultat du concours Emily The Strange

Reçu le mercredi 1 décembre 2010, 10 reviews
Tadaaam !
Comme je ne suis moi-même pas patiente, j'ai décidé de vous épargner l'angoisse de l'attente concernant les résultats du concours pour gagner le livre Emily the Strange ! Déjà, je remercie les 26 participants qui ont étés braves et courageux pour partir à la pêche des réponses, qui ont parfois sué sang et eau pour les trouver (ils se reconnaîtront), et qui au final ont tous donné les bonnes !
Juste histoire de faire durer un peu le suspense, commençons par un petit récapitulatif...

Les réponses aux questions étaient :

1/ Comment s'appellent les chats d'Emily?
Voyons, c'est facile, ils s'appellent Mystery, Sabbath, Miles et Nee Chee ! (j'ai accepté les orthographes approximatives parce que la réponse n'était pas dans la chronique)

2/ Quel est le nom du jeu de carte auquel joue la troupe d'Ümlaut ?
Le Calamity Poker (il paraît que ce n'était pas si évident...)

3/ Comment s'appelle la barmaid d'El Donjon ?
Raven, ou Corneille pour ceux qui y tenaient vraiment (elle était donnée celle-ci !)

Et l'heureux gagnant qui repart avec son exemplaire, choisi par l'impartial chapeau à l'horrible fond vert, est...


Félicitations Voz' (tu permets que je t'appelle Voz' ?), tu repars avec ce super livre qui j'espère te plaira autant qu'il m'a plu !

Et merci encore aux autres pour leur participation !

Lire la suite
 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan