lundi 18 octobre 2010

Autoportrait de l'auteur en coureur de fond,
de Haruki Murakami

Reçu le lundi 18 octobre 2010, 2 reviews

Résumé :
Journal, essai autobiographique, éloge de la course à pied, au fil de confidences inédites, Haruki Murakami se dévoile et nous livre une méditation lumineuse sur ce bipède en quête de vérité qu'est l'homme... Avril 1978, Murakami décide de vendre son club de jazz pour écrire un roman. Assis à sa table, il fume soixante cigarettes par jour et commence à prendre du poids. S'impose alors la nécessité d'une discipline et de la pratique intensive de la course à pied. Ténacité, capacité de concentration et talent : telles sont les qualités requises d'un romancier. La course à pied lui permet de cultiver sa patience, sa persévérance. Courir devient une métaphore de son travail d'écrivain. Courir est aussi un moyen de mieux se connaître, de découvrir sa véritable nature. On se met à l'épreuve de la douleur, on surmonte la souffrance. Corps et esprit sont intrinsèquement liés. Murakami court. Dix kilomètres par jour, six jours par semaine, un marathon par an. Il court en écoutant du rock, pour faire le vide, sans penser à la ligne d'arrivée. Comme la vie, la course ne tire pas son sens de la fin inéluctable qui lui est fixée...

Mon avis :
En tant que grande admiratrice du travail de Murakami, ce livre faisait partie de ceux que j'avais la ferme intention de lire ; Nathalie l'a bien compris, car à l'occasion de mon anniversaire, elle me l'a glissé dans la boîte aux lettres ! Ni une ni deux, j'ai profité de la lecture d'un pavé pour intercaler ce petit livre, et on peut dire qu'il m'a agréablement surprise.

En règle générale, je n'aime pas les (auto)biographies, mais je suis toujours un peu curieuse d'en savoir plus sur la vie des gens que j'admire. Le choix de l'auteur de parler de lui à travers sa passion pour la course à pieds est original et un peu déroutant, surtout pour la non sportive que je suis, mais comme à son habitude Murakami parvient à faire de la simple réalité quelque chose d'assez extraordinaire.

Plutôt que de nous parler bêtement de sa carrière d'écrivain, il explique sa vision de l'écriture à travers sa vision de la course : un processus long, difficile, douloureux mais gratifiant à la fois, et qui demande beaucoup de persévérance. Avec l'humilité qu'on retrouve souvent chez les japonais, il évoque ses faiblesses, se décrit comme quelqu'un de peu appréciable et qui n'a pas le talent pour écrire facilement des histoires. Pour lui, chaque écrivain s'abreuve à une source, et si certains ont la leur toujours abondante, la sienne est enfouie sous des roches qu'il doit patiemment forer pour en retirer quelque chose.

Et la course dans tout ça ? Eh bien, elle est partout. De la préparation du marathon de New York à celle d'un triathlon au Japon, de ses débuts de coureur à ses objectifs fous (comme refaire la course originelle de Marathon en Grèce), il partage ses doutes, ses espoirs et ses impressions, avec l'enthousiasme des passionnés. Les coureurs se retrouveront sans doute dans ses mots, car pour lui seuls ceux qui ont fait l'expérience des contraintes physiques et mentales de la course à pieds peuvent vraiment comprendre ce qu'il ressent.

Voir un auteur aussi grandiose (si je peux me permettre) se dépeindre de façon aussi naturelle et ordinaire, plein de défauts mais également de principes qu'il maintient envers et contre tout, est aussi surprenant que rafraîchissant. En parlant simplement de sa propre expérience, il offre des conseils précieux, et pas seulement aux aspirants auteurs ! J'aurais presque envie d'aller faire mon jogging à Central Park, c'est pour dire...

Ma note : 8/10

Reviews (2)

Le 18 octobre 2010 à 11:40 , Nathalie a dit…

Ah ben contente que ça t'ait plu :) Je dois avouer que je l'ai choisi au hasard (ou plutôt "à l'auteur") vu que je ne l'ai pas lu. Mais c'est le signe d'un écrivain accompli d'être capable d'écrire un essai-autobiographie alors qu'il est spécialiste des fictions...

Le 18 octobre 2010 à 11:52 , Miss Spooky Muffin a dit…

Merci encore pour le cadeau !! Il est vraiment très bien, et en effet, Murakami est vraiment bon à tout... contrairement à ce qu'il pense ;)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan