lundi 5 juillet 2010

Neverwhere, de Neil Gaiman

Reçu le lundi 5 juillet 2010, 19 reviews

Résumé :
Richard Mayhew vit à Londres une vie sans histoire, travaille dans un bureau, s'apprête à se marier, lorsqu'il sauve la vie de Porte, une jeune fille qui a le don de savoir ouvrir tout ce qui peut s'ouvrir. Cet événement fait basculer sa vie. Sa fiancée le quitte, ses proches ne le voient plus, sa vie semble n'avoir jamais existé.
Il découvre alors qu'il existe un Londres d'En Bas, souterrain, peuplé de mendiants qui parlent aux rats, et de toute une société féodale et magique. Il décide de suivre Porte à la recherche des assassins de son père, dans l'espoir de trouver un moyen de reprendre une vie normale.

Mon avis :
La saga Gaiman est en route, et elle n'est pas encore prête de se terminer ! Après L'Étrange Vie de Nobody Owens, c'est de Neverwhere que je vais venir vous parler cette fois-ci. Bien que n'ayant qu'effleuré son œuvre, j'ai toujours eu une grande considération pour cet auteur, et ça explique peut-être pourquoi je trouve (jusqu'à présent) tout ce qu'il fait génial. Ou peut-être est-il en effet génial, tout simplement. Tout ce que je peux vous conseiller, c'est de vous lancer pour en juger par vous même, et Neverwhere est sûrement un excellent livre par lequel commencer.

La vie morne de Richard Mayhew n'a pas grand chose d'intéressant au début de cette histoire. Un boulot banal, une petite amie hautaine et franchement agaçante... bref, le bonheur comme on n'en rêve pas. Pourtant, lorsqu'il sauve Door, une mystérieuse jeune fille poursuivie par deux étranges types, il se retrouve hors de cette vie, invisible aux yeux de tous hormis ceux du Londres d'En Bas, où il va chercher désespérément à retrouver sa vie telle qu'elle était avant l'intervention de Door.

La trame est simple : un homme est embarqué contre son gré dans la vie d'un autre Londres et il devra mener une quête pour retrouver son quotidien. Ce qui ne l'est pas, par contre, c'est la façon dont elle se déroule ; depuis les égouts, où des hommes rats l'enverront à la recherche du marché qui apparaît à des endroits insolites, aux ponts dont les ténèbres avalent les gens et jusqu'aux stations oubliés du métro, encore traversées d'étrange voitures aux habitants insolites, Richard ne va pas se contenter d'une minable petite quête. À grand renfort de plaintes, de désespoir et de résignation, il va suivre la jeune Door, qui cherche pourquoi on a assassiné sa famille, accompagnée de son dangereux garde du corps Hunter et du marquis de Carabas, un incroyable personnage à la langue bien pendue qui ne cache pas son aversion pour Richard et sa pathétique condition d'homme ordinaire.


Croup & Vandemar, ©DigitalCanvas
Les personnages sont tous fantastiques dans leur genre, à la fois proches du réel mais avec leur indéniable côté farfelu. Door, l'ouvreuse de toutes les portes, Hunter et sa mystérieuse réputation d'invincible, le Marquis à la fois sournois, malin et déjanté, et Richard qui sous ses airs de grognon cache bien son courage et sa bravoure, digne d'un vrai héros de contes de fées - le côté "à l'ouest" en plus, bien sûr. Une multitude de personnages secondaires viennent compléter le tableau : que ce soit des hommes rats, des coureurs de toits ou de séductrice jeunes femmes à l'haleine fraîche, ils ne sont pas en reste dans cette histoire qui est une vraie incursion dans un "autre" monde plein de curiosités.
Impossible également de passer à côté de Mr Croup et Mr Vandemar, les deux experts en torture et autres actes malsains qui pourchassent nos héros, et dont les répliques sont souvent tout à fait jouissives (et qui m'ont étrangement rappelé les personnages d'Abarat de Clive Barker). Les meilleurs méchants qu'on puisse avoir, c'est moi qui vous le dit.
Cela dit, le marquis et ses réparties bien senties reste mon préféré !

The marquis breathed heavily on his fingernails and polished them on the lapel of his coat. "I have always felt," he said, "that violence was the last refuge of the incompetent, and empty threats the final sanctuary of the terminally inept."
J'ai eu envie de secouer Richard d'un bout à l'autre, ce héros malgré lui qui n'est pas très décidé à se lancer dans l'aventure et qui préférerait se blottir sous sa couette pour les années à venir. Son comportement reste cependant tout à fait crédible et compréhensible - vous y croiriez, vous ? - et son côté gentleman le sauve d'une image totalement pathétique. Door est une jeune fille aventureuse qui n'a peur de rien, bien mature sur son âge, et le fait que l'histoire ne tombe pas dans la niaiserie (ce qui arrive souvent dans les histoires avec deux héros de sexe opposé) est plus qu'appréciable. Gaiman sait ce qu'il veut faire et il le fait très bien : un roman fantastique, d'aventure, de quête, de trahisons et de sauvetages, sans rien de superflu à côté.

Je serais bien à mal de trouver les points négatifs de ce livre ; je m'attendais sûrement à un total coup de cœur, et bien que j'aie adoré cette lecture je n'ai pas ressenti de petit pincement en la terminant, sans pouvoir expliquer pourquoi. Je pense que l'auteur aurait peut-être pu développer un peu plus l'univers, mettre l'accent sur les merveilles du marché, le monde souterrain... Ça reste tout de fois un reproche mineur.
Un désagréable sentiment de déjà vu avec Un Lun Dun, lu le mois dernier, m'a sans doute aussi gâché un peu ma lecture. Alors que j'avais beaucoup aimé le livre à ma première lecture, maintenant que j'ai lu sa "source d'inspiration" je suis un peu déçue par tous les éléments qu'a réutilisés Miéville.

Enfin, tout ça pour dire... il est temps de le lire ! Un livre pour tous les âges et tous les goûts (et qui se lit très bien en anglais), ce n'est pas souvent que ça se trouve, profitez-en.
Et pour terminer...
"I turn my head, and you may go where you want.
I turn it again, you will stay till you rot.
I have no face, but I live or die
by my crooked teeth–who am I?"
Vous avez deviné ?

Ma note : 9/10

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec Leyla, Frankie, Lelf, Mélo, Lauredumiroir, Alice et organisée par Lexounet. Allez lire leur avis !

Reviews (19)

Le 5 juillet 2010 à 11:18 , Belledenuit a dit…

Bon ben plus je lis vos avis et plus ça me donne envie de m'y mettre.

Le 5 juillet 2010 à 11:35 , Miss Spooky Muffin a dit…

Ben voilà, il ne faut plus hésiter Belledenuit, il faut se lancer !

Le 5 juillet 2010 à 13:01 , Lexounet a dit…

Je fais les Gaiman dans le même ordre que toi et je rejoins ton avis même si là, je suis un peu en retard donc avis non définitif.^^

Le 5 juillet 2010 à 15:19 , Laure a dit…

Hàlàlà moi je suis toujours aussi fan \0/ Tu nous rejoints pour la LC d' American Gods ? ^^

Le 5 juillet 2010 à 15:28 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Lexou : bah alors, c'est quoi cette organisation où le maître de est en retard ? :)

@Laure : J'adore Gaiman aussi, pas de doute là-dessus ! Et pas besoin de vous rejoindre pour la LC, j'en suis déjà ;)

Le 5 juillet 2010 à 23:22 , Pauline a dit…

Vu tous vos avis, j'ai bien envie de lire ce livre. J'ai moins accroché à Stardust (dernier Gaiman lu) qu'aux autres que j'ai lus de Gaiman mais celui là me tente vraiment.

Le 6 juillet 2010 à 01:12 , Lelf a dit…

Contente que tu aies aimé Neverwhere ^^
En plus tu fais une petite comparaison avec Abarat, c'est la classe. J'ai trop envie de lire cette série. Mon beau père les a en français mais je voudrais les lire en VO :p
Ça me donne envie de vous rejoindre pour American Gods, pour une première relecture, en VO, mais je ne crois pas arriver à gérer toutes ces lectures :p
Et j'ai encore Stardust dans ma PAL
Marrant comme on avait des couvertures différentes tous (pour l'instant) :D

Le 6 juillet 2010 à 10:47 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Pauline : je n'ai pas encore lu Stardust mais ça ne saurait tarder, on verra s'il tient la comparaison avec Neverwhere !

@Lelf : à choisir, je te conseille de lire Abarat en français avec les illustrations plutôt qu'en VO sans (la version brochée en VO est un peu pénible à trouver).
American Gods ça se lit tout seul je suis sûre, tu peux bien caser ça quelque part ! Et pour Stardust, on pourrait aussi en faire une LC, si ça te manque :D
J'attends de voir les prochaines couvertures moi aussi !

Le 6 juillet 2010 à 15:12 , El Jc a dit…

Une oeuvre reine dans l'univers du grand Neil et très représentative d'un univers dont il a du mal à se défaire mais qu'il dépeint à la perfection.

Le 7 juillet 2010 à 12:24 , Lelf a dit…

American Gods est plus dense que Neverwhere. C'est un roman plus adulte je trouve. Il a aussi un rythme assez lent parfois (qui est très bien pour le bouquin mais ça se lit moins facilement d'une traite :p).
Je préfère une LC pour Stardust, qui serait une première lecture ^^

Y'a pas une version VO avec illustration dans l'idéal pour Abarat ?

Le 7 juillet 2010 à 13:07 , Miss Spooky Muffin a dit…

@El Jc : je ne pourrais pas mieux dire.

@Lelf : La LC pour Stardust ça peut se faire (fin automne/début hiver peut-être ?). Sinon Abarat, il y a sûrement une version illustrée en VO, mais il y a tellement d'éditions en VO que je serais bien incapable de te dire lesquelles sont illustrées ou non, et beaucoup ne se trouvent plus que d'occasion. Si tu en repères une je veux bien savoir laquelle cela dit ^^

Le 10 juillet 2010 à 10:58 , Mélo a dit…

Suis-je donc la seule à être passée à côté ?

As-tu aimé le style ?

Le 10 juillet 2010 à 19:11 , Miss Spooky Muffin a dit…

Dommage que tu sois passée à côté Mélo ! J'ai en effet bien aimé le style, la façon d'écrire de Gaiman est quelque chose qui me parle beaucoup et j'ai été prise par l'histoire de ce livre sans problème. Qu'est-ce qui t'a gênée ?

Le 11 juillet 2010 à 12:52 , Mélo a dit…

Et bien j'ai trouvé le style mauvais moi. Il m'a plus fait l'effet d'un scénario de série que d'un roman.
Et puis en fait je me suis ennuyée parce que j'ai trouvé qu'il y avait de nombreuses longueurs.
En fait, je crois que je ne m'attendais pas du tout à ça. Et que ma déception vient de là ;)
Mais bon, je ne l'ai pas lu en entier. :)

Le 11 juillet 2010 à 21:06 , Miss Spooky Muffin a dit…

Je comprends l'impression scénario de série, vu que le livre est un peu basé sur un scénario - peut-être que la série te plairait plus dans ce cas ?
J'espère que tu auras l'occasion de le finir quand même :)

Le 11 juillet 2010 à 21:16 , Mélo a dit…

Oui, je pense qu'un de ces quatre, je le finirais ;)

Le 18 juillet 2010 à 12:53 , Lelf a dit…

Oulah, évitons de conseiller la série, elle est kitch au possible et nettement moins poétique que le livre. A réserver aux fans je pense, vu l'âge que ça a pris :p

Le 28 juillet 2010 à 21:30 , Julien le Naufragé a dit…

Je n'ai encore jamais lu Gaiman, mais c'est le livre que l'on me conseille pour entrer dans son univers particulier. Si je le trouve en librairie, je m'y colle alors. Merci pour ta chro!

Le 28 juillet 2010 à 21:55 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Julien : je pense que je recommanderais mon préféré quand je les aurais tous lus, pour l'instant je peux juste te dire qu'ils sont tous bien, et que tu peux commencer par n'importe lequel :)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan