lundi 14 juin 2010

Prince of Persia : les sables du temps,
de Mike Newell

Reçu le lundi 14 juin 2010, 6 reviews

Synopsis :
Un prince rebelle est contraint d'unir ses forces avec une mystérieuse princesse pour affronter ensemble les forces du mal et protéger une dague antique capable de libérer les Sables du temps, un don de dieu qui peut inverser le cours du temps et permettre à son possesseur de régner en maître absolu sur le monde.

Mon avis :
On pourrait croire que je suis abonnée aux superproductions hollywoodiennes depuis quelque temps, mais pas du tout, j'attends simplement que les bons films arrivent. Sauf que comme ils ne sont pas pressés... je me rabats sur les dernières sorties, faute de mieux. Ici encore, pas de chef d’œuvre mais un bon moment passé à grignoter du pop-corn lors d'une petite virée dans le désert. Attention aux tempêtes de sable !

N'ayant pas joué au(x) jeu(x) vidéo Prince of Persia, je serais bien à mal de comparer le film avec l'histoire originelle ; la seule chose que je peux dire, c'est que le scénario du film tient la route, c'est déjà pas mal. Notre ami Dastan, orphelin recueilli par le roi qui en fait avec ses deux fils l'un des princes de Perse, est le James Bond du désert, l'Indiana Jones des cavernes souterraines, le Don Juan des princesses orientales, bref, un homme à tout faire, le héros Disney comme on les aime.
Et un héros, ça sauve une princesse. Celle-ci a un sale caractère et un bon sens de la répartie, mais pour son jolie minois, il va tout de même risquer sa vie pour protéger la dague magique qui permet de remonter le temps, et retrouver par la même occasion le meurtrier qu'il recherche.

Rien d'exceptionnel mais rien de mauvais non plus à noter dans ce film. Le héros se défend bien, à défaut d'avoir l'air Perse il a bien l'air d'un valeureux guerrier, et la princesse n'est pas une midinette à la répartie fleur bleue - et ça fait du bien ! Les autres personnages ne sont pas en reste, des caractères bien trempés bien qu'un peu clichés, quelques bout-en-trains pour faire rigoler un peu, et rajoutez à ça une bande d'autruches pour en faire le divertissement parfait.

Un film sympa donc, à voir si on a envie d'un ciné pas prise de tête, où l'on peut même emmener ses enfants qui feront "baaaah" lors des scènes romantiques de rigueur. Et ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants... no kidding!

Ma note: 7/10

Un autre avis de Mr K chez Nelfe si ça vous fait envie.



Titre original : Prince of Persia: The Sands of Time
Long-métrage américain
Genre : Aventure , Action
Durée : 02h06min
Année de production : 2010
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures France
Date de sortie en France : 6 mai 2010

Reviews (6)

Le 14 juin 2010 à 18:26 , Frankie a dit…

Je n'avais pas envie d'aller le voir et puis à force de lire des avis sympas dessus, je me dis qu'un film divertissant et pas prise de tête me ferait du bien ! J'irai peut-être mercredi s'il passe toujours en VO.

Le 14 juin 2010 à 18:37 , Miss Spooky Muffin a dit…

Je n'avais pas envie de le voir non plus à priori mais comme toi, j'ai lu de bonnes review et j'avais envie d'un ciné - au final, pas de regret ! Bonne séance si tu y vas ;)

Le 14 juin 2010 à 23:51 , Nathalie a dit…

C'est vrai qu'il n'y a rien de terrible en ce moment, et j'ai des tickes hullut päivät à écouler. Je pensais que ce film serait une nullité totale, tu me rassures !

Le 15 juin 2010 à 07:58 , LadyScar a dit…

Il me tarde qu'il sorte en VOD pour passer un bon moment, comme toi (^_^)
J'ai lu le livre, et j'ai beaucoup aimé!

Le 15 juin 2010 à 09:59 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Nath : tu peux y aller sans crainte je pense, il n'est pas assez mauvais pour que tu sacrifies tes places :D

@LadyScar : je ne savais même pas qu'il y avait un livre ! Bon visionnage en tout cas :)

Le 17 juin 2010 à 15:41 , LadyScar a dit…

Oui, disney a sorti un livre... coup de pub sûrement! J'ai c'est pas mal. Par contre, y'a pas tout les traits d'humour du film apparemment (^_^)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan