lundi 21 juin 2010

Les mystères de Pompéi,
de Cristina Rodríguez

Reçu le lundi 21 juin 2010, 7 reviews

Résumé :
En l'an 31, l'empereur Tibère, désabusé et las des intrigues de Rome, se retire à Capri. Une fin de règne délétère commence, sur laquelle plane l'ombre du terrible Séjan, préfet du prétoire, à qui l'empereur a confié le pouvoir, et dont l'ambition est sans limites ... Personne n'ose s'opposer à ses hommes de main. Personne? C'est oublier Kaeso, jeune centurion du corps des prétoriens impériaux, une tête brûlée, qui a le courage de s'insurger. Expédié à Pompéi comme chef de la police, il y découvre un climat de tourmente et plonge dans l'œil du cyclone. Devant l'urgence, Kaeso se lance à corps perdu dans une enquête serrée et tente de déjouer un complot qui pourrait bien viser l'héritier du trône, un certain Caligula. Le jeune homme a heureusement de précieux alliés : Io, son fidèle léopard ; les gardes germaniques - ses frères d'armes ; Hildr, sa mère, guérisseuse le jour et magicienne la nuit ; et enfin sa propre cousine, la ravissante Concordia, très bien informée des secrets de la Cour... Le prétorien en aura bien besoin.

Mon avis :
Après le coup de cœur de Meurtres sur le palatin, dire que j'étais impatiente de lire Les mystères de Pompéi est un faible mot. Je me suis jetée sur ce livre dès qu'il est arrivé et ne l'ai plus lâché avant la fin. Cette nouvelle aventure du prétorien Kaeso, la première, est à la fois différente et semblable à la seconde. On y retrouve ses personnages, son ambiance, et surtout le style de l'auteur qui rend la lecture si agréable. De quoi me faire regretter de ne pas m'être plus intéressée à l'histoire à l'école !

Au début du récit, Kaeso, fils du défunt Prétorien et de Hildr, l'imposante germaine qui suit notre héros partout et officie comme chirurgien et soigneuse, est envoyé à Pompéi pour y devenir chef de caserne. Une caserne remplie d'incapables et d'infirmes, tous habitués à la petite vie tranquille de la Campanie, qui va malheureusement bien changer à l'arrivée du centurion. À peine installé à Pompéi, Kaeso va crouler sous les cadavres, les meurtres inexplicables et les complots en tout genre. De quoi prouver une fois de plus ses talents de justicier et qui sait, une occasion de réintégrer les Prétoriens de Rome ?

Je retrouve dans le premier volume des aventure de Kaeso tout ce qui m'a séduite dans le second : d'abord ce cadre historique, dépeint avec des descriptions fines, pas trop nombreuses mais juste assez pour bien être plongé dans l'ambiance de l'époque. Ensuite les personnage, leur caractère affirmé, loin des clichés et travaillés avec talent pour les rendre attachant. Et puis les mystères et les enquêtes, au premier plan sans toutefois annihiler le côté relationnel et psychologique de l'histoire.

À la différence du second volume, celui-ci est écrit à la première personne. Si on y perd le point de vue des autres personnages, on gagne tout de fois à mieux connaître Kaeso, à ressentir sa rage, sa frustration d'avoir été écarté de Rome, mais aussi sa tristesse d'avoir perdu des gens qui lui sont chers et sa joie d'en retrouver d'autres.

Ludius
Son comportement tumultueux, impulsif, mais également ultra-protecteur parfois (particulièrement avec Caligula) lui donne ce petit air macho mais terriblement humain qu'on apprécie.

Du côté des personnages secondaires, la belle Io est toujours un vrai chiot, à lécher la figure de ses amis et à être jalouse de la moindre conquête de son maître. On aperçoit Ludius à ses débuts, toujours aussi exemplaire (bien que je regrette l'absence de Mnester à ses côtés...), ainsi que Caligula qui n'en fait qu'à sa tête pour s'impliquer dans les enquêtes de son meilleur ami. Concordia y est déjà une "peste", décidée à tourmenter Kaeso et ses officiers jusque dans leur caserne ! Dommage que leur rôle soit moins important que dans Meurtres sur le Palatin, où la distance avec le héros permettait de savourer quelques petites histoires annexes.

Autre petit regret : quelques mystères sont restés en suspens - pourquoi Hélicon a-t-il eu l'impression d'avoir déjà vu la prêtresse d'Isis ? Quelques pages supplémentaires n'auraient sûrement pas été de trop (même une centaine si on me demandait mon avis !) pour mettre au clair les derniers détails. Remarque sur le fond également, Gaius (prénom officiel de Caligula) s'est plusieurs fois changé en Caius, un détail un peu perturbant si on ne réfléchit pas deux fois à la personne concernée.

En dehors de ces broutilles, le reste du roman n'est qu'un bref petit moment de bonheur, de ceux qu'on aimerait qu'ils durent plus longtemps. En tant que désormais fan de Kaeso, je ne peux qu'attendre impatiemment qu'une autre de ses aventures sorte, et qu'on le retrouve accompagné de ses fidèles amis pour résoudre d'autres énigmes à Rome. Vivement la suite !

Ma note : 10/10 (quand on aime, on ne compte pas)

J'enchaîne maintenant avec Les mémoires de Caligula (que j'ai eu un mal fou à me procurer), une chronique dessus très bientôt !

Reviews (7)

Le 21 juin 2010 à 21:26 , El Jc a dit…

Ayant beaucoup aimé le second tome des aventures de Kaeso le Prétorien, je m'étais promis de découvrir ce premier volet. Ton billet me rappelle justement à l'ordre. Ravi de voir que le plaisir est toujours au rendez-vous. Merci pour cette belle petite chronique ;o)

Le 21 juin 2010 à 22:55 , Miss Spooky Muffin a dit…

Merci à toi pour ce petit mot ! Je crois que je n'ai pas pas besoin de te dire que je te le recommande, ça se voit dans mon article ;)
Hâte de lire ton avis quand tu l'auras lu !

Le 22 juin 2010 à 14:08 , Grazyel a dit…

Tu les as enfin \o/
Celui-ci a l'air génial ! Il faudra vraiment que je songe à les trouver ou les commander parce que je partage ta passion pour cette auteur =P
Merci pour ton avis qui donne envie d'aller le lire tout de suite !!

Le 22 juin 2010 à 15:15 , Miss Spooky Muffin a dit…

C'est qu'il est génial, tout simplement ;)

Tu peux trouver celui-ci facilement sur les librairies en ligne, ainsi que Thyia et Le César aux pieds nus. J'ai trouvé Caligula d'occasion (difficile car publié par une maison d'édition canadienne) et ai finalement mis la main sur un Moi, Sporus d'occasion sur amazon.ca... bon courage avec celui-ci parce que c'est le pire à obtenir (je dois même le faire passer par chez une amie canadienne).

Bonne lecture !!

Le 23 juin 2010 à 10:57 , Grazyel a dit…

Outch ! Ca va être difficile, mais pas impossible ! Merci pour les infos et puis, je verrai bien comment ça va se passer ^^
C'est Moi, Sporus que j'aimerais beaucoup lire..

Le 4 mars 2011 à 10:58 , Cristina Rodriguez a dit…

Tant d'heures passées en ma compagnie et celle de mes personnages... Je suis vraiment très flattée. Lire ce genre de commentaires et de critiques me rappelle pourquoi je suis devenue romancière et tout le plaisir que l'on peut éprouver à faire s'évader les lecteurs et leur raconter des histoires. Merci, Spooky. Merci 1000 fois ^___- Bien amicalement. Cristina Rodriguez

Le 4 mars 2011 à 11:25 , Miss Spooky Muffin a dit…

Bonjour Cristina,
Merci beaucoup pour votre commentaire, c'est moi qui ne peux que me réjouir que vous soyez devenue romancière parce que je n'aurais jamais trouvé un tel plaisir avec des livres historiques qu'avec les vôtres. Je suis toujours impatiente d'en lire plus, même si d'autres m'attendent encore dans ma bibliothèque, les aventures de Kaeso restent ma série préférée.
Merci mille fois également !

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan