samedi 8 mai 2010

Loveholic, de Toko Kawai

Reçu le samedi 8 mai 2010, 0 reviews

Résumé :
Nishioka est un photographe montant irréfléchi qui trouve sa fierté dans son indépendance. Matsukawa est un riche et talentueux directeur d'une grande entreprise de publicité, et l'objet de tous les fantasmes féminins. En fait, Matsukawa semble s'entendre avec tout le monde à part Nishioka - pourtant, dès que ces deux-là font équipe sur un contrat, leur projet atteint les sommets. A première vue, Matsukawa et Nishioka ne font que s'affronter à chaque instant. Alors pourquoi Nishioka prend-il des photos de Matsukawa dès que personne ne regarde ?

Mon avis :
Pfiou, je ne sais pas par où commencer. Que dire ? Ce manga est un de mes préférés, toutes catégories confondues, et j'ai l'impression que me contenter de dire "il est génial" ne lui rend pas vraiment justice. Il est loin d'être parfait, les dessins ne sont pas des gravures d'art et l'action loin d'être débordante, et pourtant, je le trouve magique. Parfois, il suffit de pas grand chose pour faire qu'un livre est bon ou mauvais... je ne vous fais pas un dessin, vous devinez de quel côté penche celui-ci.

L'histoire est bête et méchante, comme on dit. Kentaro Nishioka est une tête de mule au sale caractère, complètement passionné par son métier de photographe et irascible envers quiconque interrompt son travail. Même ceux qui ne l'interrompent pas d'ailleurs, et surtout Daisuke Matsukawa, qu'il se permet d'appeler Dai-chan devant tout le monde sans la moindre gêne. Matsukawa, amoureux de ses photos, ne cesse de lui demander des faveurs pour sauver ses campagnes de pub, que ses collègues jaloux passent leur temps à saboter, et c'est plus qu'à contrecœur que Nishioka va l'aider. Sauf qui l'aide quand même, et systématiquement. Parce qu'au bout d'un moment, il va bien falloir qu'il réalise que son comportement avec Dai-chan n'est qu'une façon maladroite d'exprimer ses sentiments...

Je ne sais pas ce qui rend ces personnages aussi adorables, mais impossible de s'en détacher. Nishioka est un vrai casse-pieds 90% du temps, à râler sur les modèles, sur son assistante, sur Dai-chan, sur le monde entier... mais les dix pour-cent restants, il sait se montrer incroyablement dévoué, serviable, gentil et tout simplement irrésistible. Jusque dans ses moments de déprime, de nostalgie, d'abandon, le blondinet aux grands yeux hypnotiques arrive à voler la vedette à n'importe qui.
Presque n'importe qui, parce que Matsukawa défend bien sa place ! Avec son look de top model, les cheveux noirs légèrement indisciplinés et ses costumes toujours très soignés (un classique du bishonen, n'est-ce pas), il attire tous les regards, surtout ceux des mannequins (au grand dam de Nishioka), et même celui de son assistante. Sauf que le seul qui intéresse vraiment Matsukawa, c'est cette teigne de photographe, et que malgré le fil à retorde qu'il lui donne, il ne lâche pas le morceau un seul moment.
Leur petit jeu du chat et de la souris est adorable lui aussi... je n'y peux rien !

Je ne pense pas que les dessins de Toko Kawai fassent l'unanimité : elle fait partie des fanatiques de géants aux jambes et doigts démesurément longs, et pourtant, elle arrive tout de même à mettre plein d'humour et de passion dans ses dessins. Son talent pour les expressions du visage, et particulièrement des yeux, compensent largement ses défauts, et je pense qu'une fois de plus la qualité de l'histoire prime sur la perfection des illustrations - c'est le plus important, non ?

Vous ne trouverez pas de guerre, pas de sexe, pas de suspense insoutenable dans ce manga, juste le quotidien difficile d'un photographe borné et d'un publicitaire patient, de gens jaloux, d'autres cruels, et plein de mélancolie distillée dans une romance complexe et réaliste. L'avant-dernier extra, sur le passé de Dai-chan, est d'une affreuse tristesse, tandis que le dernier donne juste envie de lire la suite (le second volume est déjà sorti et continue l'histoire des deux tourtereaux, mis à mal par le plan de Nishioka de retourner à Osaka) - et la suite donne juste envie d'acheter tous ses autres livres.
Ce que j'ai fait. Oups.

Je vous en reparlerai, et j'espère que vous vous laisserez aussi charmer !


Reviews (0)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan