mercredi 7 avril 2010

Les Fables de l'Humpur, de Pierre Bordage

Reçu le mercredi 7 avril 2010, 13 reviews

Ce livre a été lu dans le cadre d’un partenariat entre et
que je remercie tous les deux pour cette surprenante découverte.


Résumé :
Dans les pays de la Dorgne, des êtres mi-hommes, mi-animaux perdent peu à peu leur patrimoine humain et s'enfoncent lentement dans la régression animale. Tribus dominantes carnivores, communautés agricoles servant de nourriture aux clans prédateurs, tous sont soumis par le clergé aux lois de l'Humpur, qui punissent de mort les mélanges entre les clans et les comportements individualistes. Parce qu'il ne supporte pas de voir la jeune Troïa qu'il aime livrée aux appétits collectifs lors de la cérémonie rituelle de reproduction, Véhir brise l'enclos de la fécondité et s'enfuit en quête des derniers dieux humains de la légende. Lui, le grogne paysan, va accomplir ce chemin en compagnie de Tia, une jeune prédatrice hurle en exil...

Mon avis :
Par où commencer ? Ce livre est l'un des plus bizarres qu'il m'ait été donné de lire depuis longtemps. Je l'ai choisi un peu à cause de la maison d'édition, que j'apprécie notamment parce qu'elle publie Poppy Z Brite, un peu à cause des bons échos sur Bordage que j'ai entendus sur le forum de Livraddict, et beaucoup à cause de la couverture, qui je le confirme est superbe - l'arrière comporte même une illustration en jeu de texture et de lumière du héros de l'histoire.
Et puis, une fois les deux premiers chapitres lus, je me suis dit "qu'est-ce que c'est que ce truc ?" ; après la première moitié, "ouais, admettons..." ; et arrivée aux quatre cinquièmes, j'ai littéralement dévoré la fin pour reposer le livre avec un "whoua" qui m'est resté quelque temps en tête (un très bon signe, je vous le dit).
Attardons-nous un instant sur les raisons de tout cela.

Si l'intrigue semble assez banale - un paysan décidé à sortir de sa condition qui parcourt le pays avec d'hétéroclites compagnons de route à la recherche de chimères -, le contexte lui l'est beaucoup moins. Car le héros n'est pas un preux jeune homme, mais une créature mi-humaine mi-cochon qui se libère du joug de sa communauté anti-individualiste pour partir à la recherche des dieux humains de la légende, détenteurs du savoir qui se perd petit à petit. Rejoint par une leude qui le sauve de la mise à mort, ils se lancent à travers le pays de la Dorgne pour atteindre le Grand Centre, où sont réputés se montrer les fameux dieux humains. En chemin, ils vont croiser les étranges créatures qui peuplent ces (hostiles ?) contrées et lutter contre d'autres qui essaieront de faire échouer leur périple.

Il y a un petit coté "le bestiaire de l'imaginaire" qui ressort dans ce livre, et j'avoue que j'ai dû plus d'une fois me creuser la tête pour savoir ce qu'un Ronge ou un Gronde était. L'auteur n'est pas avare en descriptions, celles-ci sont d'ailleurs très bien dosées, mais il a choisi de ne pas divulguer les animaux dont sont constituées ses créatures. Un peu frustrant, mais ça fait travailler le cerveau, indéniablement.

L'univers est un mélange de connu et d'étrange, finement mis en place, et on suit sans mal le chemin des héros. Le côté féodal et primitif fait penser aux récits de Fantasy habituels (Robin Hobb me vient en tête) mais le fait que ce soit peuplé de créatures parlant un affreux patois apporte de l'originalité et gomme la sensation de déjà-vu. De plus, la réflexion plus ou moins constante sur la place de chacun, le rôle des faibles et des forts, des proies et des prédateurs et la peur qui en découle donne de la profondeur au récit et rend Véhir plus attachant qu'on pourrait le croire au premier abord.

Parlons un instant, du fameux patois ; dès le début, j'ai fait la grimace devant le parler cru et "limité" de nos braves individus, et j'avoue que la progression lente de celui-ci vers un langage courant m'a rassurée. Sans trop savoir si l'auteur a lui-même inventé de nouveaux mots ou juste repris un vieux langage existant, j'admire tout de même l'effort de travailler sur le langage en usant savamment des deux parlers. Même si le premier me fait grincer des dents, on s'y habitue sans trop de difficultés au fil de la lecture.

Reste maintenant la raison pour laquelle la fin m'a autant émerveillée, et pour laquelle je vais donner une très bonne note à ce livre : j'aimerais beaucoup vous la donner mais cela gâcherait tout le plaisir, j'en suis sûre. Tout ce que je peux dire, c'est que je ne me suis doutée de rien (comment ça, je ne me doute jamais de rien ?) et que j'ai été tout à fait soufflée par la fin. Pas tellement le dénouement, mais la grande explication de toute cette histoire et de ce monde.

Je m'étais attendu à des fables et c'est finalement une grande réflexion humaine comme je les aime à laquelle j'ai eu droit, et j'en suis très heureuse. Je reste très admirative du travail de Bordage sur la cohérence et le sens des détails dont il a fait preuve avec cette histoire, et je ne manquerai pas de me procurer d'autres de ses livres pour voir si la magie opère à chaque fois. Espérons-le !

Ma note : 8,9/10 (j'enlève un dixième pour le langage cru, pas de pitié)

Je vous invite à faire un tour chez Lelf, Ryuuchan, Taliesin, Lexounet et dabYo qui ont eux aussi apprécié leur lecture.

Je note également toutes les suggestions concernant les autres ouvrages de l'auteur à lire, avis aux connaisseurs !

Reviews (13)

Le 7 avril 2010 à 15:40 , Lelf a dit…

C'est vrai, c'est vrai ? On peut lancer des conseils ?
Bon, moi j'ai adoré Wang, en SF. Dans le futur la Terre est séparée en deux par un rideau magnétique, d'un côté les riches et de l'autre les pauvres et de temps en temps on fait rentrer des pauvres (mais pour quoi faire donc ? ^^). On suit un jeune garçon (Wang) attachant et débrouillard.
En fantasy il paraît que L'Enjomineur c'est bien. Basé sur les guerres de Vendée. On me les a offert cette année ^^

En tout cas, contente que tu aies apprécié cette lecture là. C'est puissant hein ? ^^

Le 7 avril 2010 à 15:44 , heclea a dit…

Vu tous les avis positifs, il a rejoint ma PAL la semaine dernière, en lisant tes impressions, j'ai très envie de le faire monter en haut de celle-ci !

Le 7 avril 2010 à 15:57 , Miss Spooky Muffin a dit…

@Lelf : ouaip, c'est puissant :D
J'ai regardé un peu L'Enjomineur mais pas super emballée, par contre Wang me tente beaucoup plus à ce que tu en dis. C'est noté !

@Heclea : je plussoie, mets-le en haut de la pile, il le mérite bien.

Le 7 avril 2010 à 16:05 , Bruno a dit…

Dès que j'ai fini mon bouquin, je te l'emprunterais surement pour mettre mon nez dedans :)

Le 7 avril 2010 à 16:20 , Ryuuchan a dit…

Lelf, tu bugges :P

Vouiii, la couverture. Ma Môman n'est pas d'accord. Et alors pour Véhir à voir en contraste, au dox, j'ai mis du temps à le voir. Au début j'ai cru que c'étaitn de simplepetites fioritures. Et c'est seulement vers la fin du bouquin que je me suis aperçue que c'était un peu plus que des zigouigouis sans but XDD

Ravie qu'il t'ait plu, et je partage grandement ton avis : l'histoire est top, et la fin participe en grande partie à cet émerveillement (ce qui ne veut pas dire que le reste du livre n'est pas bien ^-^). Bref, une autre conquise. Pour l'instant, j'ai bien l'impression que cet ouvrage a fait l'unanimité en ce qui concerne les avis de ce partenariat :)

Pour les conseils en revanche, je ne peux pas t'en donner, c'est le premier de lui que je lis. Par contre j'ai entendu du bien d'Orchéron, de la Fraternité du Panca et des Guerriers du Silence, sans doute les prochains que je lirai de lui...

Le 7 avril 2010 à 16:48 , Miss Spooky Muffin a dit…

Nan, c'est blogger qui bug :)

Moi aussi je me suis rendue compte peu avant la fin pour la couverture, je me disais "tiens, y a des petites striures bizarre au dos" et un coup de chance plus une bonne orientation de la lumière a fait apparaître l'illustration. J'adore les couvertures en relief, il n'y a pas à dire.

J'ai aussi l'impression que tout le monde est emballé, espérons que ca va durer ;)

J'ai regardé un peu les cycles que tu mentionnes, il aime bien les sagas on dirait... il faut que j'étudie les résumés pour me décider. Merci !

Le 7 avril 2010 à 21:53 , El Jc a dit…

Merci, voilà un superbe avis détaille. Il est dans ma PAL en espérant pouvoir lui trouver un peu de temps prochainement.

Le 7 avril 2010 à 22:27 , Nelfe a dit…

Bordage est l'un des écrivains préférés de Mr Nelfe, du coup j'en ai plein la bibliothèque mais je n'ai jamais mis le nez dedans.
C'est peut être le moment :)

Le 7 avril 2010 à 23:01 , Miss Spooky Muffin a dit…

@El Jc : J'espère aussi que tu trouveras un moment pour le lire, je pense qu'il te plaira !

@Nelfe : Je crois qu'il est temps de se laisser convaincre par Mr Nelfe ;) Mr Muffin a plutôt tendance à lire mes livres que l'inverse (il faut dire qu'il en a peu), profite de ta chance !

Le 9 avril 2010 à 23:14 , Alice a dit…

J'arrête pas de croiser la couverture en ce moment tiens.
Et on connaît l'éditeur pour les mêmes raisons, héhé :D J'me demande c'qu'elle devient Poppy d'ailleurs.

Bon le résumé me botte pas, le fait que ça soit un auteur français encore moins (préjugé, quand tu nous tiens), mais... quel enthousiasme Oo En plus, j'ai comme l'impression qu'y'a un p'tit côté space susceptible de me plaire. Argh, que faire >< ?
* se tate *
J'vais aller voir les avis des autres tiens.

Le 9 avril 2010 à 23:58 , Miss Spooky Muffin a dit…

Bah, je pense que les autres avis te diront comme moi, lis-le ;) Franchement, c'est bizarre au début, mais c'est super bien écrit. Moi non plus, auteur français - pas trop, mais j'en profite avec les partenariats pour en lire (ici je peux rêver pour en trouver) et ça ne fait pas de mal aux préjugés, tiens.

Ma Poppy chérie est dans une phase à vide depuis Katrina, genre dépression et cessation d'activité (temporaire j'espère). Elle a appelé Neil Gaiman pour papoter. Damn, dire qu'il y a des gens qui ont son numéro et peuvent faire ça... Enfin, suis son LJ si tu veux, il est plutôt sympa (http://docbrite.livejournal.com/)

Le 13 avril 2010 à 17:03 , Mr K a dit…

Tu m'étonnes qu'elle en a de la chance! ;)

Le 24 novembre 2012 à 13:26 , Luna a dit…

C'est vrai que l'histoire est assez banale en soit. Mais elle fonctionne si bien que je n'ai rien remarqué pendant ma lecture ;)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan