vendredi 23 avril 2010

Cabale, de Clive Barker
Posté par Mr Muffin

Reçu le vendredi 23 avril 2010, 4 reviews

Résumé :
Indices monstrueux d'une vie secrète... Douze personnes massacrées, mutilées ! Images d'une folie à l'œuvre. La sienne ? Terrifié, Boone contemple la liasse de photos que Decker, son psychiatre, lui a lancée. Oui, tout laisse à penser qu'il est bien ce tueur sanguinaire qui terrorise la région. Accablé de tourments, car il ne se souvient d'aucune de ses actions meurtrières, Boone tente de mettre fin a ses jours, mais échoue. C'est à l'hôpital où il est soigne qu'il entend parler de Midian, ville fantôme, refuge des enfants de la nuit, nécropole souterraine cachée du monde qui rassemble les exclus de la société humaine. Un havre d'exil dont Lori, Eurydice passionnée, va devoir affronter les ténèbres. Et l'enfer ne fait que commencer...

Mon avis :
J'aime beaucoup le film Nightbreed, basé sur ce livre et réalisé par Barker lui-même. Pourtant, Clive Barker a toujours dit qu'il était très frustré par le résultat final à cause des nombreux changements que la production lui a imposé sur le script. J'ai donc toujours eu une certaine envie de le lire pour voir de quoi il en retournait, mais n'avait jamais eu le courage de le faire - jusqu'à maintenant.


Image tirée du film Nightbreed
De passage à Stockholm et à la recherche un livre rapide à lire, je suis tombé par hasard (ou plutôt, Miss Spooky Muffin m'a tendu) cet exemplaire de Cabal et, la superbe couverture aidant, j'ai décidé qu'il était enfin temps que je le lise. De plus, le livre est court (250 pages environ), ce qui me convenait tout à fait.

On suit donc l'histoire de Boone, un jeune homme, apparemment en proie à des épisodes psychotiques qui ressemblent fort à des crises de schizophrénie. Et quand le psychiatre qui semblait avoir réussi à le guérir lui montre les preuves qu'il a en fait tué une douzaine de personnes sans s'en rappeler, il doit se rendre à l'évidence : il n'est rien de plus qu'un monstre. Et il va alors découvrir où les monstres se terrent pour vivre entre eux, la cité des damnés dont même la mort ne veut pas : Midian.

Ai-je vraiment besoin de dire à quel point Clive Barker est un auteur incroyable? Ici, il nous emmène dans une foire aux monstres, les personnages les plus odieux n'en étant pas forcément ses habitants. Le ton global de l'histoire est sombre mais sans être exagérément gore.

L'histoire se divise essentiellement en deux points de vue : celui de Boone et celui de Lori, la petite amie de celui-ci. Cette division apporte un bon équilibre dans le récit - d'un coté, l'aspect dur de celui qui veut rejoindre Midian, de l'autre l'innocence de celle qui veut retrouver celui qu'elle aime. Du moins, jusqu'à ce que tout s'entremêle et que la situation se complique.

C'est dur de décrire ce livre sans trop en révéler. Comme je l'ai dit, il est court et l'histoire est très complète, ne laissant que très peu de place pour des événements en dehors de la trame principale. C'est d'ailleurs un des points forts de cette œuvre : cela rend le récit difficile à lâcher en cours de route et on se souvient facilement du rôle des protagonistes. On apprécie aussi que les descriptions des monstres soient assez détaillées pour qu'on comprenne justement leur "monstruosité", mais suffisamment vagues pour que chacun en façonne son propre portrait.


'Who the fuck are you?' the voice demanded.
He was a bad liar; the truth was safer.
'My name's Boon. I came here... I came to find Midian.'
Did the hold on his belly relax a little when he named his purpose?
'Why?' a second voice now demanded. It took Boone no more than a heart beat to realize that the voice had come from the shadows ahead of him, where the wounded beast stood. Indeed from the beast.
'My friend asked you a question,' said the voice at his ear. 'Answer him.'
Boone, disoriented by the attack, fixed his gaze again on whatever occupied the shadows and found himself doubting his eyes. The head of his questionner was not solid; it seemed almost to be inhaling its redundant features, their substance darkening and flowing through socket and nostrils and mouth back into itself.

Un autre point positif du livre est qu'il est parsemé d'illustrations de Barker lui-même. Néanmoins, rien d'aussi représentatif que celles contenues dans Abarat par exemple. Elles sont ici beaucoup plus subjectives, et ont un aspect presque tribal qui se marrie très bien avec l'atmosphère de Midian.

Si on veut vraiment souligner quelque chose de moins bon dans le livre, je dirais la fin. Sans trop en dévoiler, elle est un peu trop romancée à mon goût et laisse présager une suite qui n'a jamais écrite pour le moment (ou alors prévenez-moi). Si Cabal reste toutefois un livre culte à lire pour tout fan de fantastique, je n'irai pas jusqu'à dire que c'est son meilleur ouvrage. Sans doute aurait-il gagné un peu en profondeur à être plus long et détaillé, et il manque également le petit arrière goût de souffre qui m'était resté après la lecture de Coldheart Canyon et Imajica.

Si vous ne connaissez pas encore Barker, ou si vous n'avez lu que ses romans destinés aux plus jeunes (Abarat et Le voleur d'éternité), c'est à mon avis le livre parfait pour le découvrir : pas trop violent, passionnant et terriblement fantasmagorique.

Ma note : 9/10


Reviews (4)

Le 24 avril 2010 à 02:24 , flof13 a dit…

je n'ai jamais rien lu de Barker, mais ton billet me donne envie, franchement... allez, hop, je vais mettre ça dans ma wish-list !! d'autant que je viens de finir De fièvre et de sang, de Sire Cédric, qui est un grand fan de Clive Barker... autant lire l'une de ses sources d'inspiration !

Le 24 avril 2010 à 10:44 , Miss Spooky Muffin a dit…

Je suis contente de t'avoir donné envie, n'hésite plus, Barker est un incontournable ! Je préfère personnellement ses livres jeunesse comme Abarat mais Mr Muffin adore aussi les œuvres de ses débuts ; il ne me reste plus qu'à m'y mette moi aussi :)

Pour De fièvre et de sang, j'ai regardé quelques chroniques et il a l'air intéressant, je le note aussi.

Le 25 avril 2010 à 09:49 , Pauline a dit…

J'ai lu Mr Be Gone de Barker mais je n'ai vraiment pas aimé. Ni le style, ni l'histoire donc j'hésite à retenter l'aventure.

Le 25 avril 2010 à 10:45 , Miss Spooky Muffin a dit…

Je ne connais pas cette histoire malheureusement, mais je te conseillerais de jeter un œil à Abarat si tu préfères les livres jeunesse ou plus fantastique que horreur. Je pense que le style est assez différent de ses livres plus sombres et il a de très bons échos :)

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan