mercredi 3 mars 2010

The Darwin Conspiracy, de John Darnton

Reçu le mercredi 3 mars 2010, 3 reviews

Résumé :
1831. Charles Darwin embarque à bord du navire de recherche Beagle. Il découvre les Galapagos, en passant par les côtes sud-américaines et Tahiti. A son retour, cinq ans plus tard, il ébauche ses premières hypothèses sur la sélection naturelle.
1870. Elizabeth Darwin, la benjamine du naturaliste, confie à son journal intime les soupçons qu'elle nourrit sur son père, quasi paralysé par une kyrielle de maux étranges. Londres, de nos jours. Deux jeunes chercheurs s'efforcent de faire la lumière sur la genèse de la théorie de l'évolution. Pour quelle raison Darwin a-t-il attendu vingt-deux avant de rédiger " De l'origine des espèces ? " Pourquoi cet aventurier, ayant exploré les contrées les plus sauvages, a-t-il in refusé de franchir les limites de son village du Kent ? S'est-il indûment approprié les travaux d'un autre ?

Mon avis :
Quelle étrange raison m'a poussée à acheter et lire ce livre, je me le demande bien. Peut-être est-ce ma curiosité scientifique qui s'est sentie attirée par une fiction au sujet de Darwin, un de ces hommes dont tout le monde connaît le nom et peu la vie. Quoi qu'il en soit, je suis heureuse d'avoir franchi le pas. Sans être le roman de l'année, ce livre m'a appris une myriade de petites choses sur Darwin et la théorie de l'évolution, qui viennent nourrir l'inexploitée partie scientifique de mon petit cerveau.

Ce livre est donc une fiction, mais il a été inspiré de faits réels. D'abord Darwin, ce que l'on sait de sa vie, de son périple sur le Beagle et de son existence qui a suivie ; celle d'un hypocondriaque, toujours malade et inexplicablement troublé par les interactions sociales. Ensuite Elizabeth, une des filles de ce dernier, dont on ne sait rien ; c'est là que Darnton a exploité la faille pour construire cette histoire, basée sur une découverte qu'aurait faite Elizabeth au sujet de l'imposture de son père. Mais je ne vous en dit pas plus.

L'histoire s'articule autour de trois éléments : la vie de Hugh, chercheur sur la vie de Darwin, le voyage de Darwin sur le Beagle et des extraits des journaux d'Elizabeth Darwin trouvés par Hugh. On a donc le plaisir de changer d'environnement à chaque chapitre et de se faire balader entre l'Angleterre d'aujourd'hui, celle du dix-neuvième siècle et l'Amérique du Sud à la même époque. L'histoire débute même sur l'île de Sin Nombre, dans les Galapagós, et on sent immédiatement que le voyage va être de la partie dans cette histoire.

Chaque personnage est intéressant à sa manière. D'abord Hugh, le chercheur un peu paumé qui refuse de faire le deuil de son frère et qui se plonge dans ses recherches sur Darwin pour oublier sa culpabilité. Puis Beth, dont les recherches recoupent étrangement les siennes et à laquelle il ne manque pas de s'intéresser. Ensuite, le jeune Darwin, assoiffé d'aventures, qui embarque sur le navire du capitaine FitzRoy en tant que naturaliste, et enfin Elizabeth, la mystérieuse descendante de Darwin qui apparaît comme un garçon manqué, enquêtant sur l'étrange "maladie" de son père.
Tout ce petit monde se côtoie sans vraiment se connaître, et au fil du roman on se sent proche de chacun d'eux, bien que Darwin reste probablement celui auquel il est le plus difficile de s'identifier.

Le genre épistolaire est quelque chose qui me rebute d'habitude - heureusement, je ne savais pas que ce livre en contenait avant de l'acheter - mais il est ici bien amené, les articles du journal écrits avec passion et sans trop de lourdeur "classique" liée à l'époque de leur écriture. Le reste du style est agréable, un peu froid mais savamment dosé entre dialogues et descriptions, et malgré quelques longueurs au début on rentre assez rapidement dans l'intrigue.

Un petit passage qui m'a amusée :
"It's like what Churchill said about Russia," added Beth. "A mystery inside an enigma wrapped in a riddle."
Roland grimaced. "You mean, a riddle wrapped in a mystery inside an enigma."
"Whatever. It means the same thing."
"No, it doesn't. You can't wrap something inside a riddle."
"And I suppose you can wrap it inside an enigma?"
"Not to put too fine a point on it, but the wrapping was done to the riddle by the mystery. Then whole thing went into the enigma."
"Will you two stop it!" cried Hugh.

J'ai eu une petite frayeur vers la fin de l'histoire, lorsqu'une partie de la "conspiration" est révélée. J'ai ressenti un "Non, c'est tout ? Ce n'était pas juste ça quand même, si ?" mais heureusement, la toute fin comporte encore assez de révélations pour nous tenir en haleine jusqu'au bout.

Dans l'ensemble, cette lecture était intéressante, elle a satisfait ma curiosité tout en gardant une atmosphère assez romancée pour ne pas ennuyer le lecteur par des faits purement historiques, et je l'en remercie. Je reconnais également le courage de l'auteur, qui s'est longuement documenté sur Darwin pour écrire ce livre, et qui grâce à son imagination nous fait passer un bon moment à le lire.

Ma note : 7/10

Reviews (3)

Le 3 mars 2010 à 22:47 , Anne Sophie a dit…

je crois que ce livre n'est pas du tout pour moi...

Le 4 mars 2010 à 18:40 , Nadège/LadyScar a dit…

Tu m'as tenté avec ce livre!
Je viens de le prendre en occaz, je devrais le recevoir bientôt (^_^)

Le 5 mars 2010 à 10:19 , Miss Spooky Muffin a dit…

Je suis contente de t'avoir tentée, Nadège ! Bonne lecture alors, et n'hésite pas à me dire ce que tu en as pensé ^^

 

Lilyn Kirjahylly Copyright © 2011, by The Scary Cupcake & Mr Pink Eyes
All images © the incredible Shaun Tan